Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Signature d'un partenariat stratégique entre l'UPMC et l'UTC

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

Messagerie vocale

01 44 27 44 27

Direction de la communication

01 44 27 90 54

Présidence

01 44 27 33 49

Direction des ressources humaines

01 44 27 35 44

Scolarité Sciences

01 44 27 35 65

Scolarités MédecineNouvelle fenêtre

Chiffres clés

  • 35 300 étudiants, dont 5 970 étrangers et 3 000 doctorants
  • 10 895 personnels, dont 6 200 enseignants-chercheurs et chercheurs, et 4 670 personnels administratifs
  • 15 sites répartis sur 4 régions
  • 100 laboratoires
  • 8 500 publications par an

L'UPMC dans le classement de Shanghaï

L’université Pierre et Marie Curie incarne l’excellence française en sciences et en médecine. Elle est la 7e université européenne au classement de Shanghaï et se situe au 39e rang mondial. Elle développe une recherche de haut niveau, comme en témoignent ses nombreux prix et médailles internationaux ...

» En savoir +

Signature d'un partenariat stratégique entre l'UPMC et l'UTC

L’UPMC et l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) opèrent un rapprochement stratégique dans les domaines de la formation, de la recherche, de la valorisation et des transferts de technologie. « Cette alliance stratégique pour la recherche et la formation, déclare Jean-Charles Pomerol, président de l’université Pierre et Marie Curie, va donner naissance au premier pôle universitaire technologique de France au sein du PRES Sorbonne Universités. Ce partenariat vise également à répondre ensemble à des appels d’offres internationaux et nationaux comme le Grand Emprunt.» Le Président de l’UTC, Pierre Charreyron ajoute que "la force de notre alliance réside dans notre complémentarité allant des sciences fondamentales jusqu'à l'appropriation des techniques par la société et l'entreprise."


Première collaboration entre collegia d’ingénierie. "Un collegium d’ingénierie entre l’UPMC et le CNRS est actuellement en cours de construction, poursuit Jean-Charles Pomerol. Nous visons par ce partenariat avec l’UTC, qui a déjà son propre collegium avec le CNRS, au rapprochement et à la complémentarité des deux collegia". Dans le cadre du partenariat, la collaboration entre les collegia d’ingénierie recouperait la conduite de projets de recherche communs, l’échange de bonnes pratiques et une communication sur les projets phares.


Passerelles entre formation et recherche. Cette coopération pédagogique, basée sur des actions de formation par la recherche, amènera la création de doubles cursus exigeants autour du LMD en commençant par le doctorat. Un choix élargi et adapté en spécialités de master sera proposé aux étudiants. Les étudiants en licence à l’UPMC pourront ainsi rejoindre l’UTC en master afin d’étudier les biotechnologies, la chimie verte, les agro-ressources ou le génie des procédés… Les étudiants de l’UTC pourront étudier, quant à eux, le génie énergétique en master à l’UPMC.


Un développement commun des actions de valorisation (fond d’amorçage, recherche contractuelle, droit de propriété intellectuelle, transfert de technologie, cellule Europe…). Les deux établissements réfléchissent actuellement à la mise en place d’un Institut Carnot commun. Les universités vont promouvoir et développer la valorisation des résultats de recherche de leurs laboratoires et le transfert de technologie. Chacune d’entre elle pourra faire appel aux services compétents de l’autre, pour répondre aux appels à projets ou assurer le montage de dossiers en matière de gestion de portefeuilles de brevets, logiciels ou marques. Ces échanges d’expertise interviendront à travers d’une Société d’Accélération du Transfert de Technologie (SATT) de fonds d’amorçage pour dynamiser les projets innovants issus du centre d’innovation à développer dans les pépinières de projets. La convention vise enfin à répondre ensemble à des appels d’offres internationaux et nationaux comme les investissements d’avenir. 

 
Quelques repères :

L’UPMC est, avec l’Université Panthéon-Assas (Paris 2) et l’Université Paris Sorbonne (Paris 4), membre fondateur de la Fondation de Coopération Scientifique « Sorbonne Universités ». Première université française dans le classement de Shanghai, l’UPMC, principale héritière de la faculté des sciences de la Sorbonne, est le plus grand complexe scientifique et médical universitaire français. Toutes les grandes disciplines scientifiques et médicales y sont enseignées sur les 18 sites de l’université : chimie, électronique, informatique, mathématiques, mécanique, physique, sciences de la terre et de l’environnement, sciences de la vie et médecine.

Budget :

budget global consolidé de 400 millions d’euros incluant la masse salariale.

Effectifs :

communauté universitaire de 10 640 personnels dont 5 820 enseignants-chercheurs et chercheurs.

Etudiants :

31 000 étudiants dont 6 300 étranger.

Recherche :

125 laboratoires, 6 700 publications par an, soit 10% de la production française, 3 400 doctorants et 745 thèses soutenues chaque année.

L'UTC, établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, a été créée en 1972 pour être une université expérimentale de technologie et compte aujourd’hui plus de 17000 diplômés. Système innovant combinant dans ses statuts les atouts d'une université avec ceux d'une école d'ingénieurs, l'UTC interagit aujourd'hui avec la société et le monde économique en anticipant les besoins en recherche des entreprises et en facilitant l'insertion professionnelle de ses étudiants (temps moyen de recherche d’emploi : 1,1 mois).

Construite sur une pédagogie de l'autonomie et une recherche technologique transdisciplinaire orientée vers l'innovation, l'UTC forme 4500 ingénieurs, masters et docteurs aptes à appréhender les interactions de la technologie avec l'homme et la société, et à évoluer dans un environnement concurrentiel mondial, dans un souci de développement durable.

Les 350 enseignants-chercheurs de l'UTC, réunis au sein de 9 unités de recherche classées A ou A+, donnent un sens à l'innovation, en permettant l'émergence de nouveaux axes d'innovation et en introduisant l'entreprenariat au coeur de leurs préoccupations.

Un centre d’innovation, espace organisation et services aux différents acteurs étudiants, enseignants et entreprises permet de passer de l’émergence des idées à la preuve du concept.

160 entreprises ont d’ailleurs été créées par des membres de la communauté UTC. L'ouverture internationale est enfin une priorité pour l'UTC, qui a tissé depuis sa création des liens avec des partenaires universitaires et entreprises du monde entier.



17/12/10