Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

La LERU se félicite de l'adoption du plan européen Horizon 2020

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

Messagerie vocale

01 44 27 44 27

Direction de la communication

01 44 27 90 54

Présidence

01 44 27 33 49

Direction des ressources humaines

01 44 27 35 44

Scolarité Sciences

01 44 27 35 65

Scolarités MédecineNouvelle fenêtre

Chiffres clés

  • 35 300 étudiants, dont 5 970 étrangers et 3 000 doctorants
  • 10 895 personnels, dont 6 200 enseignants-chercheurs et chercheurs, et 4 670 personnels administratifs
  • 15 sites répartis sur 4 régions
  • 100 laboratoires
  • 8 500 publications par an

L'UPMC dans le classement de Shanghaï

L’université Pierre et Marie Curie incarne l’excellence française en sciences et en médecine. Elle est la 7e université européenne au classement de Shanghaï et se situe au 39e rang mondial. Elle développe une recherche de haut niveau, comme en témoignent ses nombreux prix et médailles internationaux ...

» En savoir +

La LERU se félicite de l'adoption du plan européen Horizon 2020

Deux jours après l'adoption de son budget (MFF), le Parlement européen a enfin signé le plan Horizon 2020, programme de financement de la recherche et de l'innovation de l'Union européenne. La Ligue européenne des universités de recherche (LERU) se réjouit du signal fort de soutien à la recherche et à l'innovation qui émane ainsi des décideurs politiques européens.

 

La LERU est heureuse que se clôture ainsi la période prolongée et inquiétante d'insécurité sur le budget global de l'Union européenne et que Horizon 2020 puisse enfin être lancé. Les premiers appels à projets seront donc publiés, comme prévu, le 11 décembre prochain, limitant ainsi l'écart de financement entre le 7e Plan européen de la recherche (FP7) et H2020, ce qui est d'une grande importance pour la communauté scientifique.

 

Un désaccord entre le Parlement et le Conseil sur le budget 2014 de l'UE avait causé un retard supplémentaire mais finalement le Parlement européen a approuvé mardi 19 novembre le cadre financier pluriannuel pour la période 2014-2020 et aujourd'hui, jeudi 21 novembre, les propositions législatives pour Horizon 2020. Ce faisant, il met fin à une période de négociation de près de deux ans, depuis la publication des propositions initiales de la Commission européenne concernant H2020 (novembre 2011).

 

Le choix de l'UE de soutenir la croissance des domaines de la recherche et de l'innovation, mais aussi de l'éducation, aurait pu sans doute être encore plus franc et reprendre intégralement les propositions initiales de la Commission européenne et du Parlement européen. Mais c'est un signal très positif que l'UE lance aujourd'hui en investissant davantage dans la croissance et l'emploi pour les sept années à venir qu'elle ne l'a fait dans la période budgétaire précédente. L'UE investit judicieusement dans ces domaines, ce qui sur le long terme profitera à l'économie et à la société au sens large. La LERU demande instamment aux États membres de faire le même choix audacieux.

 

Il est toutefois important de ce signal positif ne soit pas atténué par des discussions sur les budgets annuels comme c'est arrivé avec le budget 2014. Malgré l'accord de la semaine dernière, qui n'a que légèrement amélioré la situation, la pénurie de crédits de paiement de la DG Recherche et Innovation pour faire face aux prochaines années est encore considérable et inquiétante. La LERU exhorte les gouvernements nationaux à combler cette lacune dès que possible.

 

La LERU est très heureuse de la perspective finale et du contenu du programme Horizon 2020 et félicite les co-législateurs pour leur excellent travail sur les différentes propositions, à laquelle la LEUR a contribué d'une manière significative. Sont également salués les efforts constants de la Commission européenne dans la préparation d'un lancement rapide du programme. Il est en effet crucial de veiller à la façon dont H2020 sera mis en oeuvre et comment ses objectifs ambitieux se traduiront dans la pratique.

 

La LERU suivra tout particulièrement ces aspects de Horizon 2020, et notamment les problèmes qu'elle a identifié comme cruciaux, tels que la simplification, les règles de financement, les programmes ERC et Marie Curie, les programmes relatifs aux sciences humaines et sociales, les partenariats et les efforts à faire en matière de délais. Un premier rendez-vous important à cet égard est l'événement "SSH LEUR", le 2 décembre prochain, lorsque la LERU évaluera la place de SHS dans Horizon 2020 en général et dans les projets de programmes en particulier.

 

Contact : Prof. Kurt Deketelaere, Scretary-General of LERU (Tel. +32 16 99 71 or +32 499 808 999 - e-mail kurt.deketelaere(@)leru.org)

 

Lire le communiqué en anglais sur le site de la LERUNouvelle fenêtre



22/11/13