Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Jean-Baptiste Perrin - Physique - 1926

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Marc Zamansky, dernier doyen honoraire de la faculté des sciences de Paris

La matérialisation de la pensée scientifique au coeur de Paris

En 1941, élève de l’école normale supérieure de la rue d’Ulm, alors qu’il est encore étudiant, Marc Zamansky entre dans la résistance en intégrant le réseau Mithridate et s'engage dans les Forces françaises libres. Il est arrêté en 1943 et ...

» En savoir +

Quelques dates

  • 1968 : éclatement de la Faculté des sciences
  • 1971 : création de "l'université Paris 6"
  • 1974 : Paris 6 devient "université Pierre et Marie Curie"
  • 2007 : "UPMC", nom officiel de l'université

Jean-Baptiste Perrin - Physique - 1926

Jean-Baptiste Perrin - Nobel Physique - 1926

Jean Baptiste Perrin, né le 30 septembre 1870 à Lille et mort le 17 avril 1942 à New York, est un physicien, chimiste et homme politique français.

Il a reçu le prix Nobel de physique en 1926 pour ses travaux sur l'atome. En 1895, Perrin démontre que les rayons cathodiques sont composés de corpuscules de charge électrique négative.

Il a déterminé le nombre d'Avogadro par plusieurs méthodes.

Après qu'Albert Einstein eut publié (1905) son explication théorique du mouvement brownien en fonction du mouvement aléatoire des molécules, Perrin effectua les expériences pour vérifier les prédictions d'Einstein.

Il démontre (1908) un accord complet entre théorie et expérience, ce qui confirme une fois pour toute l'existence effective des atomes, proposée un siècle avant par John Dalton, et détermine en même temps une valeur précise du nombre d'Avogadro.