Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Jorge Kalil

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Marc Zamansky, dernier doyen honoraire de la faculté des sciences de Paris

La matérialisation de la pensée scientifique au coeur de Paris

En 1941, élève de l’école normale supérieure de la rue d’Ulm, alors qu’il est encore étudiant, Marc Zamansky entre dans la résistance en intégrant le réseau Mithridate et s'engage dans les Forces françaises libres. Il est arrêté en 1943 et ...

» En savoir +

Quelques dates

  • 1968 : éclatement de la Faculté des sciences
  • 1971 : création de "l'université Paris 6"
  • 1974 : Paris 6 devient "université Pierre et Marie Curie"
  • 2007 : "UPMC", nom officiel de l'université

Jorge Kalil

Le moment phare

En tant que scientifique, les moments les plus importants de ma carrière sont ceux des découvertes majeures. C’est magique ! C’est l’essence même de la science. J’ajouterais que la reconnaissance de mon travail de scientifique et ses contributions sont d’une importance capitale pour moi. Le titre honorifique que je reçois en est un bel exemple.

Le prochain défi

La découverte de vaccins contre les agents infectieux qui ne déclenchent pas naturellement une protection immunitaire est un énorme défi pour la science. Néanmoins, les vaccins restent un acte médical essentiel dans la prévention des maladies.

L’UPMC et moi

Les collaborations entre mon groupe de recherche et l’UPMC ont été très fructueuses. La raison, je pense, en est que nous avons eu un objectif commun bien précis et des ressources complémentaires en terme de science, technologies, patients, finances et une approche originale.

Ma devise

Aux étudiants en médecine, je voudrais leur dire ceci : « essayez de comprendre les besoins de vos patients et concentrez vos efforts pour leur donner satisfaction ». Aux étudiants en sciences, ce serait, « observez, ayez confiance en votre sens critique et en vos idées et n’abandonnez jamais ». À tous les étudiants, j’adresse ce message : « l’enthousiasme et la passion doivent être les moteurs de votre vie ». 

 

Éloge du professeur Jorge Kalil

Présenté par Serge Uzan, doyen de la faculté de médecine, directeur de l'IUC

 

C'est à Porto Alegre que Jorge Kalil effectuera ses études de médecine, qui le conduiront après un Internat en discipline clinique et un Assistanat en génétique au doctorat en médecine en 1977 (ce fut une grande année puisque je fus moi aussi docteur en médecine à la même date).

 

Son choix de laboratoire de stage de post doctorat s'est révélé particulièrement judicieux et prémonitoire car il s'est porté sur celui de Jean Daucet, un an seulement avant qu'il soit récompensé au prix Nobel de médecine et de physiologie en 1980. Il y effectuera de nombreux travaux qui le conduiront à une thèse de sciences.

 

Ses études portent essentiellement sur les anticorps monoclonaux. Elles sont effectuées sous le parrainage de Marc Fellous et Claude Mawas et concernent essentiellement le typage des antigènes d'histocompatibilité mais aussi les antigènes infectieux de l'hépatite et du paludisme, et dans le cadre de l'étude de la polyarthrite rhumatoïde et de la transplantation.

 

Son passage à Paris est extrêmement fructueux puisqu'il lui permettra de publier 27 articles d'immunogénétique dans des revues internationales prestigieuses telles que « Immunogenetics » « Transplantion Proceedings » et « Tissue Antigens ».

 

De retour au Brésil, il devient professeur associé du département de physiologie de l'université fédérale du Rio Grande do Sul de Porto Alegre puis du département de pathologie de la très prestigieuse université de Stanford aux Etats- Unis. Il deviendra professeur d'immunologie à Sao Paulo en 1991 et créera dans le même temps le laboratoire d'immunologie qu'il dirigera à l'Institut du coeur.

 

Ses fonctions dans le domaine de l'immunologie sont extrêmement nombreuses :

 

Directeur du service d'immunologie clinique à l'hôpital clinique de la faculté de médecine de l'université de Sao Paulo, directeur de l'Institut Butantan, puis directeur général de la Fondation Butantan à Sao Paulo. Cette période est marquée par plus de 300 publications internationales. À travers l'étude des composantes immunogénétiques, Jorge Kalil s'est intéressé à de nombreux développements, en particulier à ces applications en transplantation rénale et cardiaque, mais aussi au contrôle des réactions immunitaires et de leurs applications en pratique vaccinale.

 

L'Institut Butantan, lui permet de poursuivre d'un côté des développements industriels, de l'autre des activités de recherche et de s'attaquer aux grands défis de ce monde dont ceux de l'infection VIH. Ainsi, l'équipe qu'il dirige vient de mettre au point de nouvelles stratégies innovantes pour le SIV (Simian Immunodeficiency Virus) qui est le modèle du HIV (Human Immunodeficiency Virus) chez le singe.

 

À côté de ses fonctions académiques Jorge Kalil occupera différents postes dans le domaine de la politique de Santé publique : il sera conseiller du ministre de la Santé du Brésil pour les produits immunologiques de 1995 à 1997, président du comité d'éthique pour la recherche médicale de 1999 à 2002. Sur le plan international il devient président du Comité d'immunologie clinique de l'union internationale des Sociétés d'immunologie de 2001 à 2005 et il présidera le 13e congrès international d'immunologie en 2007 à Rio de Janeiro.

 

L'Académie des sciences du Brésil l'accueille en son sein de même que de nombreuses sociétés savantes : président de la Société brésilienne d'immunologie; président fondateur de la Société brésilienne de la transplantation.

 

Tous ses travaux liés à la génétique et à la transplantation dans des institutions aussi que prestigieuses que l'Institut du coeur et l'Institut Butantan lui vaudront de très nombreuses distinctions. Chevalier de l'Ordre national du Mérite en France en 2012, il est titulaire au Brésil de la médaille du Mérite national de la science et du prix Conrado Wessel décerné à Sao Paulo en 2012.

 

Sa trajectoire est exemplaire d'une coopération franco-brésilienne et d'une expertise poursuivie et reconnue au Brésil après une formation en France en immunogénétique dans le laboratoire prestigieux du professeur Jean Daucet. Ce parcours exceptionnel fait de Jorge Kalil un ambassadeur de la coopération franco brésilienne dans le domaine de l'immunologie, de la transplantation et de la génétique.

 

C'est à ce titre que Jorge Kalil tant dans les domaines scientifiques que dans les domaines de la politique de santé publique a noué des collaborations avec l'université Pierre et Marie Curie :

 

Tout d'abord avec le professeur Patrice Debré, lui-même professeur d'immunologie à l'UPMC et ancien directeur de l'Institut fédératif de recherche immunité cancer et infection en particulier au sein de l'unité de recherche Inserm U945.

 

Sa longue formation en France et les nombreuses amitiés dont celle qui le lie très fortement à Patrice Debré ont favorisé ces échanges. Sa distinction aujourd'hui vient couronner ce parcours mais elle est également annonciatrice de nouvelles perspectives de coopération entre l'Institut universitaire de cancérologie de l'université de Sao Paulo et l'Institut universitaire de cancérologie Pierre et Marie Curie que j'ai l'honore de diriger avec notamment l'organisation d'un Workshop à Sao Paulo en automne 2013.

 

Nous sommes fiers de décerner à ce chercheur prestigieux le titre de docteur honoris causa de notre université.



10/12/13