Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Le professeur Sahel docteur honoris causa à Genève

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

DGRTT

Tél : 01 44 27 26 48

Le professeur Sahel Docteur honoris causa à Genève

L'Université de Genève remet le titre de docteur honoris causa au Professeur José-Alain Sahel

L'édition 2010 du Dies Academicus de l'Université de Genève, le jeudi 14 octobre, a été l'occasion de la remise du titre de docteur honoris causa à huit personnalités marquantes, parmi elles Elie Wiesel, Prix Nobel de la paix en 1986, José Manuel Barroso, président de la Commission Européenne, Catherine J. Cesarsky, Haut-Commissaire à l'Energie Atomique, José-Alain Sahel, professeur à l'Université Pierre et Marie Curie, Jonathan Barnes, professeur à l'Université Paris-Sorbonne, William P. Alford, professeur à la Harvard Law School, Augusto Palmonari, professeur à l'Université de Bologne et Jean-René Ladmiral, professeur à l'Université Paris Ouest.

A l'occasion du Dies academicus, l'Université de Genève célèbre chaque année la diversité et la complémentarité des savoirs engendrés par les sciences. A ce titre, elle salue l'esprit multiculturel, la grande rigueur intellectuelle, ainsi que l'éthique professionnelle, le mérite et les compétences de celles et ceux qui font la qualité ainsi que la réputation de la recherche scientifique à travers le monde.

josé-alain sahel et l'institut de la Vision

José-Alain Sahel est directeur du centre de recherche de l'Institut de la Vision, il est membre de l'Académie des sciences et Chevalier de la Légion d'honneur.

"Construit au coeur du Centre hospitalier national d'ophtalmologie (CHNO) des Quinze-Vingts, l’Institut de la Vision est l’un des plus importants centres de recherche intégrée sur les maladies de la vision en Europe. Conçu comme un lieu de rassemblement et d’échanges, il réunit sur un même site la recherche fondamentale, clinique et industrielle, favorisant ainsi le partage des concepts et des techniques, la rencontre de compétences et d’expertises complémentaires et l’émergence de nouvelles pistes de recherche. Chercheurs, médecins et industriels y travaillent de concert pour découvrir et valider ensemble de nouvelles thérapeutiques, des solutions préventives, ainsi que des technologies compensatrices des atteintes visuelles".

Source : Institut de la VisionNouvelle fenêtre

 

Le site de l'université de GenèveNouvelle fenêtre



20/10/10