Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Maladies cardio-métaboliques

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

Coordination du pôle vie et santé :

- Vincent Mouly
- Jacqueline Capeau
- Annick Clément
- Alain Chedotal
- Boris Zalc

Vie et santé

  • 1150 enseignants-chercheurs et chercheurs
  • 700 personnels d'appui à la recherche
  • 820 doctorants
  • 48 unités de recherche
  • 6 écoles doctorales

Maladies cardio-métaboliques

Deuxième série de conférences ICAN

11-13 décembre 2014

Hôtel Saint-James Albany, Paris, France

L'Institut hospitalo-universitaire ICAN (Institut de cardio-métabolisme et nutrition) dirigé par Karine Clément professeure de nutrition à l’UPMC, organise pour la deuxième année consécutive, une série de conférences sur le diabète, l’obésité et les maladies cardiovasculaires. Du 11 au 13 décembre 2014, conférenciers et jeunes chercheurs (doctorants et post-doctorants) sont invités au cours de séances plénières, d'ateliers d'experts et de sessions de posters, à échanger sur l’état d’avancée de leurs travaux. Chaque année, cet événement rassemble des experts mondialement reconnus dans le domaine du cardiométabolisme et des jeunes talents sélectionnés au niveau international afin d’échanger et de développer des collaborations autour de sujets de recherche d’avenir.

 

Les pathologies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité avant 75 ans chez l'homme comme chez la femme, l’obésité touche 14,5% de la population française, et parmi les patients obèses, on compte 40% d’hypertendus.

 

L’enjeu d’ICAN est de développer une médecine du futur personnalisée, qui tienne compte du patient dans sa globalité mais aussi de son environnement. ICAN étudie les effets du macro-environnement : quel est le rôle des modes de vie, notamment de l’alimentation et de l’activité physique ? Quel est le poids des nombreux facteurs de société ? Et quel peut être par exemple l’impact des polluants qui se fixent dans le tissu graisseux ? À côté de ce macro-environnement, est analysé le rôle du micro-environnement : comment interviennent les facteurs génétiques et épigénétiques ? Comment agit l’intestin, avec sa flore microbienne, qui peut être vu comme un organe essentiel d’interface entre le micro- et le macro-environnement ?

 

Le défi du projet est de prendre en compte cette dimension multiple, à la fois micro- et macro-environnementale, en gérant la complexité. Il s’agit de mieux caractériser les patients, d’identifier de nouveaux phénotypes et sans doute aussi de revoir la classification de ces maladies. L’identification de nouvelles voies biologiques est également un objectif clé, dans le but de mettre en évidence des cibles pour d’éventuels médicaments.

 

Une approche interdisciplinaire

En 2009, 60000 patients atteints de maladies cardio-métaboliques (diabète, obésité, athérothrombose, insuffisance cardiaque, fibrillation atriale…) ont été pris en charge.

 

L’atout d’ICAN est donc de réunir des compétences de soins dans tous ces domaines cardiométaboliques, dont d'innover en matière de prise en charge, mais aussi d’y associer des compétences de recherches de différents domaines : des investigateurs cliniques, des biologistes, microbiologistes, généticiens, des experts du traitement informatique des données complexes, des épidémiologistes. Des collaborations avec les équipes en sciences humaines et sociales sont aussi importantes.

 

En matière d’équipements, ICAN dispose de nouveaux outils de séquençage à haut débit, pour l’analyse des fluides ou des tissus dont il espère extraire de nouveaux biomarqueurs et prédicteurs cliniques. Ces approches haut débit conduisent à émettre des hypothèses, qui peuvent être testées et validées sur modèles cellulaires, tissulaires, et animaux par les 14 équipes de recherche expérimentale d’ICAN. L'imagerie moderne (par IRM) permettra également de caractériser des stades des maladies et les phénotypes. Au total, l’IHU accueille environ 200 praticiens, 600 professionnels de santé et 115 chercheurs, et prévoit de recruter de nouvelles équipes par un appel d’offre international.

 

Pour en savoir plus :

Le site de ICAN SERIESNouvelle fenêtre.

 

InscriptionsNouvelle fenêtre.

 

 



10/09/14