Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Laboratoire de météorologie dynamique (LMD) - UMR 8539

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Rechercher un laboratoire

  • Rechercher par :
  • Rechercher un laboratoire

Contact

Coordination du pôle Terre vivante et environnement :


- Sébastien Duperron 
- Julien Gasparini
- Marie-Noëlle Houssais
- Chrystèle Sanloup

Terre vivante et environnement

  • 840 enseignants-chercheurs et chercheurs
  • 740 personnels d'appui à la recherche
  • 520 doctorants
  • 22 unités de recherche
  • 3 écoles doctorales

Laboratoire de météorologie dynamique (LMD) - UMR 8539

Le Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) créé en 1968 à l'initiative de Pierre Morel est, depuis 1998, une unité mixte de recherche implantée sur trois sites universitaires : à l'École Polytechnique à Palaiseau, à l'École Normale Supérieure et à l'Université Pierre et Marie Curie à Paris. Le LMD a aussi des relations étroites avec le Centre Nationale d'Etudes Spatiales (CNES) et l’Ecole des Ponts ParisTech..

Le laboratoire compte un peu moins de 200 personnes, dont un quart de chercheurs et d'enseignants-chercheurs permanents, un quart d'ingénieurs, techniciens et administratifs, un quart de doctorants, et un quart de post-doctorants, visiteurs ou stagiaires.

Dans cette page

Activités de recherche

Le LMD étudie le climat, la pollution et les atmosphères planétaires en associant approches théoriques, développements instrumentaux pour l'observation et modélisations numériques. Il est à la pointe de la recherche sur les processus dynamiques et physiques permettant l'étude de l'évolution et la prévision des phénomènes météorologiques et climatiques.

Les travaux du LMD s'articulent autour de deux grands axes : l'étude de l'évolution du climat et des effets anthropiques et l'étude des processus dynamiques et physiques dans les enveloppes fluides et à la surface.

Le laboratoire est caractérisé par une unité thématique forte que décrit bien son nom : dans ses trois implantations, l'objet d'étude principal est la dynamique de l'atmosphère, à des échelles d'espace et de temps qui sont en premier lieu dictées par l'étude du climat et de ses fluctuations inter-annuelles. C'est donc souvent l'échelle continentale et l'échelle globale qui servent de référence pour les études menées au LMD - mais leur compréhension ou leur prédiction implique aussi d'étudier le rôle d'échelles plus petites, et la contribution des processus atmosphériques « élémentaires ». L'atmosphère constitue en effet un milieu particulièrement complexe, au comportement fortement non-linéaire : qu'il s'agisse de processus fondamentaux (rôle de la stratification, des interactions avec la surface et sa topographie, des interactions entre échelles), ou de processus déjà plus hétérogènes et souvent organisés à grande échelle (tels que les circulations stratosphériques, la mousson et les perturbations tropicales, ou encore les perturbations des moyens latitudes), il est toujours nécessaire de mettre en avant des approches axées sur la compréhension physique, qui combinent modélisation, études théoriques, observations et expérimentations.

Mots-clés

Climat, pollution, atmosphères planétaires, dynamique et physique atmosphérique, ondes de gravité, cycle de l'eau, gaz à effet de serre, transfert radiatif, données satellites, lidar, radiométrie, modélisation numérique, instrumentation sous ballons longue durée, aérosols et nuages

Equipes et thématiques de recherche

Le LMD est organisé en sept équipes scientifiques (auxquelles il convient d'ajouter l'équipe administrative, le groupe informatique et le pôle technique pour les développements instrumentaux)| :

  • « Atmosphère-Biosphère-Climatologie (télédétection) » qui étudie les flux de vapeur d'eau et de gaz carbonique en utilisant les mesures in situ et les données satellite ;
  • « Cycle de l'eau et de l'énergie dans les Tropiques|»  qui exploite les données de satellites géostationnaires en particulier Météosat et porte la mission Megha-Tropiques ;
  • « Fluides stratifiés et tournants » qui s'intéresse à la dynamique du climat, à la stratosphère, à la turbulence et aux expériences sous ballons ;
  • « Interfaces et troposphère » dont les travaux portent sur la physique et la chimie atmosphérique, les aérosols et les nuages ;
  • « Modélisation globale et changement climatique » qui développe des paramétrisations physiques pour LMDz la composante atmosphérique du modèle du système Terre de l'IPSL et étudie la variabilité naturelle du climat et les impacts des activités humaines sur celui-ci ;
  • « Planétologie » qui travaille sur les atmosphères de Mars, Vénus, Titan, Triton et Pluton ;
  • «  Variabilité du Climat et Prédictabilité » qui étudie les systèmes dynamiques, l'assimilation de données, la prévisibilité, le couplage océan-atmosphère et les paléo-climats.
Projets en cours

AMMA

CONCORDIASI

COWI

HYMEX

Megha-Tropiques

Avancées scientifiques, résultats marquants

  • Développement et validation d’une nouvelle physique pour le modèle de climat
  • Développement d’un simulateur d’observables lidar pour la validation des simulations numériques de modélisation du climat par comparaison à des données satellite
  • Impact de la pollution urbaine sur la santé
  • Impact des feux sur la qualité de l’air
  • Détermination des ondes de gravité stratosphériques à partir des données de la campagne ballon Stratéole-Vorcore
  • Suivi de l’augmentation du CO2 atmosphérique à l’aide des données des sondeurs infrarouges spatiaux TOVS et IASI
  • Lien entre canicule estival en Europe et sécheresse printanière dans le pourtour méditerranéen
Ecoles doctorales
  • Sciences de l’Environnement d’Ile de France
  • Ecole Doctorale de Polytechnique
Partenariats scientifiques
Locaux

 IPSL : fédération de 6 laboratoires

Nationaux

GIS Climat, environnement et société

 

Internationaux

 Avec de très nombreux pays dont l’Argentine, la Chine, l’Inde et le Sénégal

Principaux équipements

 Le LMD héberge pour l’IPSL le SIRTA (Site instrumenté régional de télédétection atmosphérique). Il possède pour ses développements instrumentaux d’une salle blanche, d’un banc d’étalonnage en hygrométrie et d’un atelier de mécanique.

Coordonnées
Coordonnées
Directeur
CASSE Vincent
01 69 33 51 03
vincent.casse@upmc.fr
Adresse physique
UPMC tour 45-55
3eme étage
4, place Jussieu
75252 Paris Cedex 05

Courriel du laboratoire
lmddir@lmd.polytechnique.fr

Site web
http://www.lmd.jussieu.fr/
Adresse postale
Ecole Polytechnique
Aile 5 - LMD
Route de Saclay
91128 Palaiseau Cedex

Contact communication
JOURNE Venance
01 44 27 74 62
venance.journe@lmd.jussieu.fr
Contact administratif
ROUX Martine
01 69 33 51 01
martine.roux@lmd.polytechnique.fr


Effectifs
Enseignants-chercheurs :
15

Chercheurs :
35

Personnels d'appui à la recherche :
44

Post-doctorants :
9

Doctorants :
36

Surface :
2400 m2 répartis sur 3 sites (ENS, X, UPMC)



06/11/15