Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Terre vivante et environnement

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

Coordination du pôle Terre vivante et environnement :

- Laurence Eymard,

- Philippe Agard

Terre vivante et environnement

  • 840 enseignants-chercheurs et chercheurs
  • 740 personnels d'appui à la recherche
  • 520 doctorants
  • 22 unités de recherche
  • 3 écoles doctorales

Le Pôle Terre vivante et environnement

L’approche très pluridisciplinaire de l'UPMC réunit des laboratoires allant des sciences physico-chimiques de la terre à l’écologie, la biodiversité et la biologie en passant par les recherches sur l’atmosphère et en océanographie. L'UPMC dispose à ce titre de trois stations marines, observatoires privilégiés des océans.

Un des enjeux scientifiques forts du pôle Terre vivante et environnement est de relever le défi scientifique qui consiste à coupler l’étude du changement climatique aux problématiques des impacts des altérations anthropiques : pollution généralisée, usage des terres et changements d’usage, utilisation des ressources. Cette démarche suppose de mettre en synergie des approches disciplinaires variées : résilience, adaptabilité, réponse aux stress, physiologie, érosion de la biodiversité, modification du fonctionnement des grands cycles écobiogéochimiques, espèces invasives, évolution du génome, etc.

Un marché économique d’avenir

Cette approche pluridisciplinaire permet de construire les bases scientifiques d’une ingénierie environnementale pour les systèmes durables, qui correspond à la fois à une nouvelle science et à l’émergence d’un nouveau marché économique d’avenir. Des quatre pôles de l’UPMC, Terre vivante et environnement est celui qui privilégie la plus grande synergie entre les disciplines représentées dans son périmètre, mais cette interdisciplinarité nécessite également la création d’interfaces avec les trois autres pôles. L’environnement et le développement durable font appel à la modélisation et à l’ingénierie (pôle Modélisation et ingénierie), à des matériaux éco-conçus et à une chimie douce (pôle Energie, matière et Univers). Ils interagissent aussi avec la biologie, l’adaptation, l’évolution et la santé (pôle Vie et santé).

Trois stations marines et un observatoire des sciences de l'univers

L’UPMC dispose d’un réseau de stations marines unique au monde, Banyuls-sur-Mer, Roscoff et Villefranche-sur-Mer, qui rassemblent aujourd’hui toutes les disciplines des sciences de la mer, et un observatoire des sciences de l'univers, l'OSU Ecce Terra.



Actualités» Toute l'actu
Aller à La Terre et les planètes sous les feux des lidars 08.09.2014 - 12.09.2014

La Terre et les planètes sous les feux des lidars

Premier colloque international « Space-based Lidar Remote Sensing Techniques and Emerging Technologies » (Workshop IEEE 2014)

Du 8 au 12 septembre 2014

À Paris (à l’UPMC et au Cnes) et à Guyancourt (UVSQ)

 

Le premier colloque international « Space-based Lidar Remote Sensing Techniques and Emerging Technologies ...

Aller à L'Arctique sous haute surveillance à l'UPMC 09.07.2014 - 10.07.2014

L'Arctique sous haute surveillance à l'UPMC

Le projet européen Arctic Climate Change, Economy and Society (ACCESS)

Les manifestations les plus spectaculaires du changement climatique ont été observées en Arctique. Le réchauffement y est presque deux fois supérieur à la moyenne globale mesurée à la surface de la terre. Le projet européen ACCESS ...