Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Laboratoire de chimie physique-Matière et rayonnement (LCPMR) - UMR 7614

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Rechercher un laboratoire

  • Rechercher par :
  • Rechercher un laboratoire

Contact

Coordination du pôle énergie, matière et Univers :

- Florence Babonneau,

- Reynald Pain

Energie, matière et Univers

  • 1050 enseignants-chercheurs et chercheurs
  • 590 personnels d'appui à la recherche
  • 700 doctorants
  • 35 unités de recherche
  • 7 écoles doctorales

Laboratoire de Chimie Physique-Matière et Rayonnement (LCPMR) - UMR 7614

LCPMR

Le Laboratoire de Chimie Physique-Matière et Rayonnement (LCPMR) est une Unité Mixte de Recherche rattachée à l’Université Pierre et Marie Curie et aux instituts de chimie et de physique du CNRS. L’unité est située dans le Laboratoire de Chimie Physique sur le campus Curie-Ulm, rue Pierre et Marie Curie dans le 5e arrondissement, et regroupe des équipes de physico-chimistes et de physiciens, expérimentateurs et théoriciens, spécialisés dans l’étude des interactions rayonnement-matière.

Dans cette page

Activités de recherche

Les activités scientifiques de l’unité s’inscrivent au coeur de la recherche fondamentale pour l’étude de la matière et de ses interactions avec le rayonnement. Les systèmes étudiés vont de la matière condensée (matériaux complexes, interfaces), aux atomes, molécules et agrégats, isolés ou adsorbés sur des surfaces. Elles s’ouvrent également vers les domaines des nanosciences et des attosciences (étude de la dynamique des systèmes à l’échelle de temps de l’attoseconde). L’unité comporte une importante composante expérimentale, développant conjointement des activités de recherche, d’instrumentation, mais aussi de valorisation. Les spectroscopies X, XUV et électroniques sont les outils communs à ces équipes qui, réunies au LCPMR, constituent un pôle d’innovation et d’expertise reconnu pour ces techniques. Dans ce contexte, une très intense activité est développée autour de l’utilisation du rayonnement synchrotron, non seulement en Europe : ESRF (Grenoble), BESSY (Berlin), SLS (Villingen), ELETTRA (Trieste), Max (Lund) et SOLEIL, mais aussi aux Etats-Unis (ALS), et au Japon (Photon Factory). La composante théorique du laboratoire regroupe deux équipes dans la modélisation des solides et des systèmes moléculaires excités en couche interne, ainsi que dans la description de la réponse aux temps ultra-courts de systèmes atomiques et moléculaires soumis à des champs intenses.

Mots-clés

rayonnement, chimie, physique, matériaux, surface, interfaces

Equipes et thématiques de recherche

Structure électronique de matériaux complexes.
 1. Systèmes fortement corrélés - Matériaux magnétiques
 2. Interfaces et Multimatériaux - Sources et Optiques X

Réactivité en surface et aux interfaces.  
 1. Simulation
 2. Surfaces fonctionnalisées
 3. Physico-chimie des glaces environnementales et spatiales

Réactivité sous rayonnement d’espèces en phase diluée.  1. Relaxation de molécules excitées en couche interne
 2. Corrélations électroniques étudiées par coïncidence
 3. Evolution temporelle de systèmes quantiques en champs intenses

Projets en cours

Développement de spectroscopies X résonantes et de techniques d’imagerie par diffusion X cohérente (instruments devant être installés à SOLEIL).
Caractérisation et optimisation de multicouches pour l’optique dans le domaine spectral X-UV.
Etude de surfaces à pression ambiante (STM environnemental).
Etude de la photorésistance des acides aminés, chimie hétérogène à la surface de la glace.
Spectroscopie de photoélectrons haute énergie en phase condensée et phase diluée (instruments devant être installés à SOLEIL).
Spectroscopies de coïncidence pour l’étude de la relaxation de molécules excitées en couche interne et pour l’étude des corrélations dans les processus d’ionisation multiple.
Modélisation de la dynamique électronique à l’échelle des attosecondes et de processus multiphotoniques : de l’infrarouge aux rayons X.

Ecoles doctorales
  • ED 388 - Chimie physique et chimie analytique de Paris-Centre
  • ED 389 - La physique de la particule au solide, modèles et expériences
Partenariats scientifiques
Locaux

SMART (FR 2622), INSP (UMR 7588), IMPMC (UMR 7590)

Nationaux

SOLEIL, CEA, C’Nano IdF, MINERVE (Univ. Paris-Sud), GdR APPLIX, GdR 2758

Internationaux

Univ. de Shangaï (Chine), de Bergen (Norvège), Centro Atómico Bariloche (Argentine), programmes COST CM0702, ESF SILMI, Centres synchrotron : BESSY (Berlin), ELETTRA (Trieste), ALS (Berkeley), Photon Factory (Japon)...

Partenariats industriels

CEA, CAMECA, INCOATEC (Allemagne)

Principaux équipements
  • Station CSEAL : spectro XPS (ligne TEMPO de SOLEIL)
  • Station SUMO : spectro MIES, XPS et UPS (labo)
  • HERMES : spectromètre à temps de vol de type bouteille magnétique (itinérant)
  • MONOX : spectrogoniomètre X mou (labo)
  • Chambre magnétron (labo)
  • XPS (labo)
  • Spectromètre RIXS très haute résolution (en dév, ligne Microfocus de SOLEIL)
  • CELIMENE : spectromètre X, d’électrons et d’ions (en dév, itinérant)
  • Station IRIS : spectromètre d’émission X (labo)
  • Cluster et stations de travail pour le calcul scientifique
Coordonnées
Coordonnées
Directeur
DUBOIS Alain
01 44 27 66 33
alain.dubois@upmc.fr
Adresse physique
Campus Curie
3ème étage, pièce 09
11, rue Pierre et Marie Curie
75231 Paris cedex 05

Courriel du laboratoire
alain.dubois@upmc.fr

Site web
http://www.lcpmr.upmc.fr
Adresse postale
11, rue Pierre et Marie Curie
75231 Paris cedex 05

Contact communication
FONTAINE Marie-Françoise
33 1 44 27 66 19
marie-francoise.fontaine@upmc.fr
Contact administratif
FRAIOLI Angela
01 44 27 66 33
angela.fraioli@upmc.fr


Effectifs
Enseignants-chercheurs :
20

Chercheurs :
13

Personnels d'appui à la recherche :
15

Post-doctorants :
3

Doctorants :
12

Surface :
1500 m2



19/11/13