Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Sévan Kazandjian

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Sévan Kazandjian

Les photons flingueurs

La lumière semble immatérielle mais elle est constituée de petites particules, appelées photons. Ces photons transportent de l’énergie, ce qui a des conséquences concrètes : ils éclairent, chargent les panneaux solaires... Leur énergie peut varier, et l’oeil humain attribue pour chaque valeur une couleur différente, du violet (le plus énergétique) au rouge (le moins). Dans un arc-en-ciel par exemple, la pluie a trié les photons selon leur énergie. Au-delà du rouge, même si nous cessons de les voir, des photons infrarouges nous chauffent. De l’autre côté, on trouve les ultraviolets, dont nous pouvons voir un reflet secondaire lorsqu’ils font briller les couleurs blanches, en boîte de nuit par exemple.

 

Au-delà des ultraviolets, les rayons X sont l’outil de base de la radiographie, et interagissent très fortement avec la matière. En particulier, ils peuvent dramatiquement perturber un groupe d’atomes d’hélium, ce gaz connu entre autres pour faire voler les ballons. Un seul photon peut en effet suffire à modifier l’un des atomes d’hélium de façon irréversible et contagieuse, conduisant, in fine, à l’explosion de l’ensemble. Ce phénomène est détectable expérimentalement mais le déroulement précis de la débandade est encore mal compris. Ma thèse étudie cette interaction de manière théorique : en calculant le mouvement des atomes et en regardant le film obtenu, j’établis les liens entre observations expérimentales et réalité microscopique.

 

Laboratoire de chimie-physique matière et rayonnement (LCPMR, UPMC/CNRS)Nouvelle fenêtre

 

École doctorale « Chimie physique et chimie analytique de Paris Centre » (ED388)Nouvelle fenêtre

 

© UPMC – Pierre Kitmacher



02/03/17