Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Des sacs à malice pour combattre les maladies

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Des sacs à malice pour combattre les maladies

Au cours des dernières années, l’étude des exosomes, sacs vésiculaires produits par les cellules et capables de transporter des molécules dans tout l’organisme, a ouvert de nouvelles perspectives thérapeutiques, notamment pour le traitement du cancer. L’équipe de Michel Labouesse à l’institut de génétique et biologie moléculaire et cellulaire, apporte une contribution importante à la compréhension des mécanismes du contrôle de la production et de l’expulsion d’exosomes par les cellules en dévoilant le rôle clé de la protéine RAL dans ces processus. Cette étude est publiée dans la revue Journal of Cell Biology.

 

(A) Témoin: Sacs vésiculaires regroupés dans un corps multivésiculaire dans la cellule, avant leur libération. (B) Suppression de la protéine RAL (inactivation totale du gène) : les vésicules sont produites mais en moins grand nombre. (C) Réduction de la protéine RAL (inactivation partielle du gène) : les sacs vésiculaires sont produits normalement mais restent bloqués à l’intérieur de la cellule (la fusion avec la membrane plasmique est stoppée). © Vincent Hyenne. Michel Labouesse

Pour en savoir plus :

Référence :

RAL-1 controls MVB biogenesis and exosome secretion. Vincent Hyenne, Ahmet Apaydin, David Rodriguez, Coralie Spiegelhalter, Sarah Hoff-Yoessle, Maxime Diem, Saurabh Tak, Olivier Lefebvre, Yannick Schwab, Jacky G. Goetz and Michel Labouesse. J. Cell. Biol., 2015, 211:27-37. doi:10.1083/jcb.201504136

 

Institut de biologie Paris Seine (IBPS, UPMC/Inserm/CNRS) Nouvelle fenêtre



04/11/15