Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Ce n’est qu’un « au revoir » Rosetta !

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Ce n’est qu’un « au revoir » Rosetta !

Après dix ans de voyage interplanétaire, six milliards de kilomètres parcourus, trois tonnes de matériel acheminées, plus de deux ans d’hibernation et des milliers de personnes impliquées, Rosetta tirera sa révérence le 30 septembre 2016. Pour Anny-Chantal Levasseur-Regourd, professeur émérite UPMC au laboratoire « atmosphères, milieux, observations spatiales » (LATMOS/IPSL, CNRS/UPMC/UVSQ), la mission spatiale européenne doit son succès à une aventure humaine hors norme et à une prouesse technologique sans précédent.

 

Les équipes techniques et scientifiques ont rivalisé d’inventivité depuis les études préliminaires jusqu’au lancement, à la mise en orbite de la sonde, en passant par la conception et la programmation des instruments !

 

Au terme d’une descente contrôlée à la vitesse de 50 cm par seconde (soit 1,8 km/h), Rosetta va se poser en douceur sur la comète rejoignant ainsi l’atterrisseur Philae qui a cessé d’émettre des signaux depuis l’été. La sonde ne pourra pas pointer son antenne vers la Terre et le contact sera définitivement rompu. Mais les scientifiques ne sont pas au bout de leurs surprises car ils ont encore fort à faire avec tous les résultats d’analyse à dépouiller et à comparer. La comète 67P-Churyumov-Gerasimenko est loin d’avoir révélé tous les secrets de formation du jeune système solaire, de la Terre et des autres planètes…

 

L'équipe du LATMOS qui a participé au projet Rosetta presque au complet. De gauche à droite : Philippe Waldteufel, Thomas Foujols, François Wicek, Michel Cabane, Michel Hamelin, Jean-Jacques Berthelier, Alice Le Gall, Valérie Ciarletti, Anny-Chantal Levasseur-Regourd, Anthony Lethuillier, Sylvain Caujolle-Bert, Jean-Louis Berthaud, Damien Ducatteau, Michel Leclere, Alain Hauchecorne, Danièle Hauser, Pierre Gilbert, Germain Poiet, Christian Malique, Philippe Keckhut, Jean-Francis Brun, Patrick Poinsignon. © UPMC-Pierre Kitmacher

Pour en savoir plus :

Laboratoire « atmosphères, milieux, observations spatiales » (LATMO/SIPSL, CNRS/UPMC/UVSQ)Nouvelle fenêtre

Autre laboratoire de l’IPSL impliqué dans la mission Rosetta : le laboratoire interuniversitaire des systèmes atmosphériques (LISA)

 

À lire :

MIDAS permet d'obtenir les premières images en 3D des particules de poussières dans la comète 67P/Churyumov-GerasimenkoNouvelle fenêtre

 

Rosetta : les premiers résultats de l’instrument ROSINANouvelle fenêtre

 

Les comètes, pierres de Rosette des astrophysiciensNouvelle fenêtre

 

Gros plan sur l'équipe Rosetta du LATMOSNouvelle fenêtre

 

Crédits photo vignette : ESA/ATG medialab; Comet image: ESA/Rosetta/Navcam



28/09/16