Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Volcan-Pollution-Environnement

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Volcan-Pollution-Environnement

Sonder l'anthropisation de la troposphère via la composition des sulfates

Rappelez-vous, nous sommes le 14 avril 2010. À la Une des journaux, des photos de l’immense nuage de cendres que rejette le volcan islandais Eyjafjallajökull et qui paralyse un temps l’espace aérien. Une nouvelle occasion pour les spécialistes de s’interroger sur l’impact d’une telle éruption sur la chimie atmosphérique en milieu urbain et en zone rurale. Grâce au programme Émergence(s) de la Ville de Paris, Erwan Martin, maître de conférences à l’Institut des sciences de la Terre de Paris (ISTeP, CNRS/UPMC) va pouvoir scruter le ciel de Mexico City, un véritable cas d’école en la matière.

 

Pollution, dégradation de l’environnement et bouleversement climatique terrestre sont un sujet de préoccupation environnementale. Quels en sont les responsables ? L’activité humaine avec des sites industriels toujours plus étendus et des parcs automobiles au bord de l’implosion ? Des phénomènes naturels comme les éruptions volcaniques, les impacts météoritiques, les incendies ? Les deux à la fois ?

 

Les sulfates présents dans les dépôts volcaniques et issus de l’oxydation dans l’atmosphère des gaz volcaniques soufrés constituent d’excellentes archives géologiques terrestres pour les scientifiques. L’analyse de la composition isotopique de ces sulfates permet de sonder la chimie de l’atmosphère à l’endroit et au moment, jusqu’à des périodes très anciennes, où l’éruption volcanique considérée s’est produite.

 

Le projet porté par Erwan Martin s’intéresse à Mexico City, l’une des mégalopoles les plus polluées au monde et proche de nombreux volcans actifs. L’objectif est de mieux comprendre le rôle du volcanisme sur les évolutions atmosphériques passées afin de prédire les évolutions de l’environnement en milieu urbain, le tout en lien avec les changements climatiques.

Pour en savoir plus :

Institut des sciences de la Terre de ParisNouvelle fenêtre

 

Photo : cristaux de sulfates (CaSO4) dans un dépôt de cendre volcanique. Leur compositions isotopique nous permet d’accéder à la composition atmosphérique au moment et à l’endroit d’une éruption considérée. D. R.



06/11/12