Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Politique de formation

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

A voir

Année 2014/2015 :

Calendrier universitaireNouvelle fenêtre

Modalités de contrôle des connaissances :

MCC licenceNouvelle fenêtre

MCC masterNouvelle fenêtre

 

Scolarités :

Chiffres-clés

  • 9 mentions de licence
  • 11 mentions de master
  • 17 licences professionnelles

Politique de formation, orientation et insertion

Bilan

L’UPMC a utilisé le dispositif Licence, Master, Doctorat (LMD) comme élément structurant de sa politique d’établissement. La conception de l’offre de formation a été l’occasion de resserrer le nombre de spécialisations en licence comme en master.

Divers dispositifs visant à attirer des étudiants motivés sont en place : coopération avec des lycées de zones défavorisées d’Île-de-France, double cursus de licence interdomaines exigeants, réorientation optimale des élèves déçus par les classes préparatoires.

La politique d’intégration et de fidélisation des étudiants à l’UPMC est menée dès l’entrée à l’université. Elle s’articule autour d’un accompagnement pédagogique par des référents et des tuteurs, et d’une orientation active au cours de la licence. L’ouverture des formations vers une pluralité de métiers s’est accentuée en développant de nouvelles sorties qualifiantes par la voie de l’apprentissage en licence.

Des actions de formation à l’insertion professionnelle sont menées dans les filières générales en L comme en M, conférences, ateliers en petits groupes, forum des métiers.

Aujourd’hui, sur 2000 diplômés de master sortant chaque année de l’UPMC, 60% souhaitent s’insérer en entreprise. Plus de 80% d’entre eux trouvent un emploi avec un salaire de cadre en moins de 3 mois.

Afin d’inciter les étudiants à la mobilité, une action de soutien financier et administratif aide à la mise en place de parcours internationaux dans toutes les mentions de master.

L’UPMC assure un suivi d’indicateurs concernant la qualité de la formation : évolution des effectifs, flux d’entrée et de sortie, taux de réussite aux diplômes, suivi longitudinal du parcours des étudiants. L’évaluation des formations et des enseignements se généralise dans tous les départements de formation.

Priorités DU PROJET D'ETABLISSEMENT

L’UPMC, en s’appuyant sur le potentiel de ses laboratoires, ambitionne de former des cadres qui soient, par leurs connaissances et leurs compétences, des moteurs d’une recherche fondamentale d’excellence et de l’innovation technologique nécessaires à l’avenir économique et social de la France et de l’Europe dans un contexte de forte compétition internationale.

L’UPMC poursuit le développement de projets de formation originaux et ambitieux afin :
- d’attirer les meilleurs élèves, motivés par les études scientifiques ;
- d’aider tous ses étudiants à trouver leur voie vers la réussite ;
- de promouvoir la mobilité comme une richesse éducative et culturelle ;
- d’offrir à ses diplômés les meilleures conditions d’insertion et de promotion professionnelles ;
- de faciliter la reprise d’études tout au long de la vie.

L’intégration dans un monde professionnel complexe nécessite que les diplômés acquièrent une culture scientifique pluridisciplinaire associée à des compétences transversales leur donnant une ouverture plus grande aux questions de société, aux apports du travail en équipe et à la gestion de projets. Ces capacités doivent se construire en confrontant très tôt les étudiants aux pratiques de la recherche qui leur révèleront aussi les vertus du questionnement et développeront leur créativité.

Pour atteindre ces objectifs et remplir ses missions, l’UPMC compte :
- mener une politique active d’information et d’orientation auprès des lycéens ;
- renforcer sa politique d’accompagnement et de soutien pédagogique ;
- mettre en place de nouveaux cursus d’excellence ;
- intégrer une pédagogie par projet ;
- développer l’apprentissage autonome et l’utilisation critique de l’information ;
- promouvoir la création de programmes internationaux de master ;
- accroître la professionnalisation de certaines filières ;
- ses filières médicales, paramédicales dans le LMD pour faciliter des passerelles avec les cursus scientifiques ;
- inciter les diplômés des filières d’ingénieur à entreprendre une formation doctorale ;
- développer et diversifier ses actions de formation continueNouvelle fenêtre.