Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Théâtre] Démons de Lars Norén

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

[Théâtre] Démons de Lars Norén

demons hazart

Démons

Théâtre du rond point

 

Pièce de Lars Norén, mise en scène par Marcial Di Fonzo Bo, avec Anaïs Demoustier, Romain Duris, Marina Foïs et Gaspard Ulliel
Lars Norén est un poète, metteur en scène, dramaturge et auteur suédois né en 1944 à Stockholm en Suède. Considéré depuis longtemps comme le successeur de Strindberg, Tchekhov, Bergman ou Ibsen, il poursuit la même thématique centrée sur les problèmes parapsychologiques, psychiatriques ou psychosociaux.

Romain Duris et Marina Foïs incarnent le couple mythique de Lars Norén, grandiose combat conjugal. Une lutte à la vie et à la mort quand ils prennent à témoin de leur jeu  démoniaque leurs voisins, Anaïs Demoustier et Stefan Konarske.

Le 4 octobre 2015 par Lara

"J'ai beaucoup aimé l'idée d'aller au théâtre car c'est très rare et je pense renouveler l’expérience."

"Personnellement, Je m'attendait à quelque chose de très bon vu le casting, mais se n'était  pas forcement le cas . Franck et Katarina étant au summum de la dégradation d'un couple , la où il n'y a plus de limite, plus de respect .Romain Duris a le rôle du manipulateur  et il semble traverser des phases bipolaires . Marina Fois joue la femme soumise sur un ton monotone.(que je trouve moyennement bien joué). Les voisins , Thomas et Jenna jeune couple nouveau parents ,déborder et ne se posant pas trop de question. Jenna  cette jeune mère souriante et épuisée par sa maternité renvoie une image  qui fait totalement  ressortir le manque de savoir vivre  du  couple de Franck et Katarina. Thomas jeune père de famille très banal qui se force a honorer son rôle « d'homme »  (travailler pour nourrir sa famille etc...)
Franck et Katarina « offre » une sorte de remise en question a se couple « parfait » et les poussent a bout . Je garderais quand même un bon souvenir du décor, beau et imposant, qui tourne pour nous faire passer d'une pièce à l'autre."

 

 



28/10/15