Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

[Concert] Shéhérazade - Tugan Sokhiev

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

[Concert] Shéhérazade - Tugan Sokhiev

sheherazade philharmonie

Shéhérazade
Orchestre national du capitole de Toulouse

Tugan Sokhiev

Philharmonie de Paris

 

En écrivant sa suite symphonique Shéhérazade (1888), Rimski-Korsakov s’est inspiré des Contes des mille et une nuits.‚Ä®Renommé pour ses interprétations de la musique française depuis le long directorat de Michel Plasson, l’Orchestre du Capitole de Toulouse a ajouté avec l’arrivée à sa tête en 2008 de Tugan Sokhiev une nouvelle corde à son arc, s’imposant comme l’une des formations françaises les plus convaincantes dans la musique russe.

 

Le 24 novembre 2015 par Maëlle

 

Dès les premiers pas dans la salle de la Philharmonie de Paris,  son immensité est impressionnante, contrairement à d’autre salle, le public est placé tout autour de la fosse d’orchestre, ce qui crée une certaine proximité avec les musiciens. Dans la première partie, sur des airs énergiques, les violons et le piano alternés les moments où ils s’accompagnaient, et ceux où ils s’opposés. La deuxième partie fût plus posées et envoutante. Le tout était tout simplement parfait et l’orchestre avait même préparé un morceau en plus en hommage aux victimes des attentats. La conception de cette salle m’a donc permit une bonne écoute du concert symphonique, en me permettant d’entendre les instruments même les plus éloignés de ma place.

 



17/12/15