Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Consortium de projets à Singapour

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

Messagerie vocale

01 44 27 44 27

Direction de la communication

01 44 27 90 54

Présidence

01 44 27 33 49

Direction des ressources humaines

01 44 27 35 44

Scolarité Sciences

01 44 27 35 65

Scolarités MédecineNouvelle fenêtre

Chiffres clés

  • 35 300 étudiants, dont 5 970 étrangers et 3 000 doctorants
  • 10 895 personnels, dont 6 200 enseignants-chercheurs et chercheurs, et 4 670 personnels administratifs
  • 15 sites répartis sur 4 régions
  • 100 laboratoires
  • 8 500 publications par an

L'UPMC dans le classement de Shanghaï

L’université Pierre et Marie Curie incarne l’excellence française en sciences et en médecine. Elle est la 7e université européenne au classement de Shanghaï et se situe au 39e rang mondial. Elle développe une recherche de haut niveau, comme en témoignent ses nombreux prix et médailles internationaux ...

» En savoir +

Signature de deux accords de consortium de projets à Singapour

Deux accords de consortium relatifs à 2 projets viennent d'être signés à Singapour  en présence de Jean-Charles Pomerol, président de l'UPMC, Jean Chazelas, Directeur Scientifique de Thalès Systèmes Aéroportés et Bertil Andersson, président de la NTU de Singapour.

Le premier projet, intitulé 'Nanoantennas', porte sur les nano technologies et  l’étude de la faisabilité d’une antenne à balayage électronique à base de nanoéléments rayonnants bénéficiant des derniers procédés de fabrication nanotechnologiques en électronique et photonique.
Cette proposition bilatérale franco-singapourienne se situe dans le cadre du programme SAFARI entre la DGA et l’Agence de Défense de Singapour (DSTA). Elle rassemble sur le projet d'une durée de 3 ans, d'une part, un consortium français formé de l'IEMN,à Lille, l'UPMC, Laboratoire L2E et Thalès Systèmes Aéroportés et d'autre part l'université de NTU à Singapour.

Le deuxième projet, intitulé 'CERISE', porte sur l’étude d'un nouveau matériau semi-conducteur, un antimoniure faiblement nitruré d'arséniure de gallium, GAAsSbN et de son application à une nouvelle famille de dispositifs photoconducteurs ultra-rapides fonctionnant à 1.5µm. Cette proposition bilatérale franco-singapourienne se situe dans le cadre du programme joint entre l'ANR et l’Agence de Recherche de Singapour (A*STAR). Elle rassemble sur le projet d'une durée de 3 ans, d'une part, un consortium français formé de l'IEMN, université de Lille, l'UPMC, Laboratoire L2E, l'UMI CINTRA et Thalès Systèmes Aéroportés et, d'autre part, l'université de NTU de Singapour.

L'UPMC et THALES ont signé en décembre 2010 un accord cadre de collaboration et lancé un laboratoire commun avec le LIP6. Cet accord, d'une durée de cinq ans, consolidait un partenariat de recherche déjà fortement développé entre les deux organismes.

 

Pour en savoir plus...

NTUNouvelle fenêtre

Thalès Systèmes AéroportésNouvelle fenêtre



05/04/11