Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

René Frédéric Thom

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Marc Zamansky, dernier doyen honoraire de la faculté des sciences de Paris

La matérialisation de la pensée scientifique au coeur de Paris

En 1941, élève de l’école normale supérieure de la rue d’Ulm, alors qu’il est encore étudiant, Marc Zamansky entre dans la résistance en intégrant le réseau Mithridate et s'engage dans les Forces françaises libres. Il est arrêté en 1943 et ...

» En savoir +

Quelques dates

  • 1968 : éclatement de la Faculté des sciences
  • 1971 : création de "l'université Paris 6"
  • 1974 : Paris 6 devient "université Pierre et Marie Curie"
  • 2007 : "UPMC", nom officiel de l'université

René Frédéric Thom, médaille Fields 1958

René Frédéric Thom est réputé pour ses travaux en topologie, portant sur des aspects de la théorie des singularités. Il a acquis la reconnaissance mondiale parmi la communauté universitaire et le public cultivé en tant que fondateur de la théorie des catastrophes.

Normalien, il a obtenu son doctorat en 1951 à la Faculté des sciences de Paris. Sa thèse, intitulée « Espaces fibrés en sphères et carrés de Steenrod », a été rédigée sous la direction d’Henri Cartan. Il avait déjà évoqué les fondements de la théorie de cobordisme, pour lequel il a reçu la médaille Fields à Edimbourg en 1958.

Après un stage aux États-Unis, il a enseigné à l’université de Grenoble (1953-1954) et à l’université de Strasbourg (1954-1963), où il a été nommé professeur en 1957. En 1964, il s'installe à l'Institut des hautes études scientifiques, à Bures-sur-Yvette.

Il obtient le Grand Prix Scientifique de la ville de Paris en 1974, et est élu membre de l'Académie des sciences en 1976.



27/05/11