Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Pierre Curie - Physique - 1903

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Marc Zamansky, dernier doyen honoraire de la faculté des sciences de Paris

La matérialisation de la pensée scientifique au coeur de Paris

En 1941, élève de l’école normale supérieure de la rue d’Ulm, alors qu’il est encore étudiant, Marc Zamansky entre dans la résistance en intégrant le réseau Mithridate et s'engage dans les Forces françaises libres. Il est arrêté en 1943 et ...

» En savoir +

Quelques dates

  • 1968 : éclatement de la Faculté des sciences
  • 1971 : création de "l'université Paris 6"
  • 1974 : Paris 6 devient "université Pierre et Marie Curie"
  • 2007 : "UPMC", nom officiel de l'université

Pierre Curie - Physique - 1903

Pierre Curie

Pierre Curie, Professeur de physique, a découvert la piézoélectricité et est mondialement connu pour ses travaux sur la radioactivité.

Ses premiers travaux, en collaboration avec son frère Jacques, concernèrent la crystallographie et notamment la piézoélectricité (1880), puis le magnétisme. Il inventa et mit au point de nouveaux appareils, dont le quartz piézo-électrique. L'Académie des sciences attribua aux deux frères le Prix Gaston Planté en 1895. Après sa thèse sur "Les propriétés magnétiques des corps à diverses températures" (1895), il fut nommé Professeur de physique à l'École de physique et chimie en 1895. Il devint Professeur de physique générale à la Faculté des sciences de Paris en 1900.
L'attention de Pierre et Marie Curie se porta sur le rayonnement découvert en 1896 par Henri Becquerel. Ils découvrirent le radium en 1898.
À partir de 1900, les études de Pierre Curie portèrent sur les propriétés physiques de ce nouvel élément ainsi que sur son importance dans la nature.
C'est à l'initiative de Pierre Curie que des médecins de l'hôpital Saint-Louis à Paris commencèrent à utiliser le radium pour le traitement d'affections cutanées, puis de cancers.
Il reçut le Prix La Caze de l'Académie des sciences en 1901 'pour la découverte du radium et l'ensemble de autres travaux'. Il obtint, avec Marie Curie, le Prix de la fondation Debrousse de l'Académie des sciences en 1902.
Pierre et Marie Curie reçurent le Prix Nobel de physique en 1903 "en reconnaissance pour les extraordinaires services qu'ils ont rendu grace à leurs travaux conjoints sur les phénomènes de radiation découvert par le Profeesseur Henri Becquerel", ainsi que la Davy Medal de la Royal Society en 1903. Le Prix Jean Reynaud de l'Institut de France fut attribué à Pierre Curie en 1906.

Pierre Curie mourut accidentellement le 19 avril 1906. Ses cendres et celles de Marie Curie reposent au Panthéon depuis 1995. Un hommage lui fut rendu lors du cinquantième et du centième anniversaire de la découverte de la radioactivité.