Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Françoise Barré-Sinoussi - Médecine - 2008

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Marc Zamansky, dernier doyen honoraire de la faculté des sciences de Paris

La matérialisation de la pensée scientifique au coeur de Paris

En 1941, élève de l’école normale supérieure de la rue d’Ulm, alors qu’il est encore étudiant, Marc Zamansky entre dans la résistance en intégrant le réseau Mithridate et s'engage dans les Forces françaises libres. Il est arrêté en 1943 et ...

» En savoir +

Quelques dates

  • 1968 : éclatement de la Faculté des sciences
  • 1971 : création de "l'université Paris 6"
  • 1974 : Paris 6 devient "université Pierre et Marie Curie"
  • 2007 : "UPMC", nom officiel de l'université

Françoise Barré-Sinoussi - Médecine - 2008

Françoise Barré-Sinoussi - prix Nobel de Médecine 2008

Françoise Barré-Sinoussi obtient son doctorat en 1974 à la Faculté des sciences de Paris. Chercheuse à l'INSERM à partir de 1975, elle mène des travaux sur des thèmes liés au sida. En janvier 1983, Willy Rozenbaum envoie la première biopsie ganglionnaire d'un patient atteint de « lymphadénopathie généralisée », c'est-à-dire au stade de « pré-sida » (avant l'apparition d'une immunodéficience profonde), prélevée à l'hôpital de la Pitié-Salpétrière. Luc Montagnier, après avoir disséqué le ganglion qui lui a été confié, le met en culture. Pendant les trois semaines qui suivent, Jean-Claude Chermann et Françoise Barré-Sinoussi analysent régulièrement l'activité rétrotranscriptase du surnageant des cultures afin de déterminer l'éventuelle présence d'un rétrovirus. Une telle activité est détectée, mais elle s'associe systématiquement à une mort cellulaire. D'où l'idée d'impliquer les équipes du centre de transfusion sanguine de Pasteur afin de récupérer des globules blancs de donneurs, de les mettre en culture et d'y injecter le surnageant des cultures. L'activité enzymatique rétrovirale est à nouveau détectée et l'effet cytopathogène du virus sur les lymphocytes CD4 est prouvé. Les autres personnes qui ont participé à la découverte du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) sont Willy Rozenbaum, Françoise Brun-Vezinet et Jean-Claude Chermann. En 1988, elle intègre l'Institut Pasteur où elle occupe le poste de chef d’unité. Entre 1988 et 1998, elle participe à des programmes collectifs sur la recherche du vaccin contre le VIH, utilisant des primates. Françoise Barré-Sinoussi devient responsable de son propre laboratoire à l'Institut Pasteur en 1998 et met en place des programmes de recherche sur les déterminants viraux et des hôtes de la pathogénèse du VIH. En 2008, sa recherche se tourne vers les régulations congénitales des infections par le VIH.

 

Source Wikipédia