Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Huit enseignants-chercheurs de l’UPMC nommés à l’IUF

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

DGRTT

Tél : 01 44 27 26 48

Huit enseignants-chercheurs de l’UPMC nommés à l’IUF

Lundi 19 octobre 2015, la 25e promotion de l’Institut universitaire de France (IUF) a fait son entrée dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne. Les 107 enseignants-chercheurs de ce cru 2015 ont été nommés membres de l’IUF pour cinq ans. Huit d’entre eux sont en poste à l’UPMC :

- Sylvain Gigan, enseignant-chercheur au laboratoire Kastler Brossel (LKB, UPMC/CNRS/ENS/Collège de France) et lauréat d’une ERC pour son projet de contrôle des ondes optiques en milieu diffusant, membre junior 2015 de l’IUF,

- Nicolas Treps, enseignant-chercheur au laboratoire Kastler Brossel, également lauréat d’une ERC pour son projet « métrologie, quantique, peignes de fréquence », membre junior 2015 de l’IUF,

- Laure Saint-Raymond Espinasse, enseignant-chercheur au laboratoire Jacques-Louis Lions (LJLL, UPMC/CNRS/université Paris-Diderot), membre junior 2015 de l’IUF,

- Jean-Gabriel Ganascia, enseignant-chercheur au LIP6 (UPMC/CNRS), membre senior 2015 de l’IUF,

- Manon Guille-Collignon, enseignant-chercheur au laboratoire P.A.S.T.E.U.R (UPMC/ENS/CNRS), membre junior 2015 de l’IUF,

- Florent Krzakala, enseignant-chercheur au laboratoire de physique statique (LPS, UPMC/CNRS/ENS/université Paris-Diderot), membre junior 2015 de l’IUF,

- François Loeser, enseignant-chercheur à l’institut de mathématiques de Jussieu (IMJ, UPMC/CNRS/université Paris Diderot), membre senior2015 de l’IUF,

- Stéphane Régnier, enseignant-chercheur à l’institut des systèmes intelligents et robotique (ISIR, UPMC/CNRS/Inserm), membre senior 2015 de l’IUF.

L’IUF favorise le développement de la recherche de haut niveau dans les universités et renforce l'interdisciplinarité. Il encourage pour cela l’excellence scientifique, la formation des jeunes chercheurs et la diffusion des savoirs. Il contribue par ailleurs à la féminisation de la recherche et à la répartition équilibrée de la recherche universitaire sur le territoire français.



21/10/15