Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Huit docteurs de l’UPMC récompensés par la chancellerie des Universités de Paris

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

DGRTT

Tél : 01 44 27 26 48

Huit docteurs de l’UPMC récompensés par la chancellerie des Universités de Paris

 

Huit docteurs de l’UPMC, six en sciences et deux en médecine, ont reçu un prix de la Chancellerie lors d’une cérémonie en Sorbonne le 2 décembre 2014.

 

 

 

Médecine

Lauréats du prix Louis Forest

Manuela Ingallinesi est récompensée pour sa thèse « Inactivation de Gpr88 dans le Nucleus Accumbens par transfert intracérébral de vecteurs lentiviraux exprimant des microARNs : études comportementales et moléculaires dans un modèle murin de schizophrénie ». Grâce à ses travaux et à une nouvelle approche expérimentale novatrice, Manuela fait avancer la recherche pour le traitement de la schizophrénie.

Equipe Biotechnologie & Biothérapie du Centre de Recherche de l'Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (CRICM - UPMC/Inserm/CNRS)Nouvelle fenêtre

 

Johan Pallud a effectué sa thèse sur « Le cortex péri-tumoral : interface entre progression lésionnelle et activités épileptiques ». Le cortex en périphérie des gliomes cérébraux produit des activités épileptiques selon des mécanismes qui impliquent l’infiltration tumorale. La chirurgie des gliomes infiltrants doit donc impliquer ce cortex péri-tumoral à visées tant oncologique qu’épileptologique.

Equipe Cortex & Epilepsie du Centre de Recherche de l'Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (CRICM - UPMC/Inserm/CNRS)Nouvelle fenêtre

 

 

Sciences

Lauréate du prix Aguirre-Basualdo

Kristell Quéléver a porté ses travaux de thèse sur la « Conception de nouveaux simulants de tissus biologiques pour la dosimétrie radiofréquence : approche expérimentale et méthodologique ».

Cette thèse apporte un éclairage neuf sur la fabrication de nouveaux simulants de tissus biologiques, directement utilisables pour la dosimétrie radiofréquence, et plus fondamentalement sur la définition d’une méthodologie globale de conception, pouvant être étendue à des applications dans le domaine médical et l’imagerie.

Ecole doctorale Chimie physique des matériauxNouvelle fenêtre

Laboratoire de chimie de la matière condensée de Paris (LCMCP - UPMC/CNRS/Collège de France)Nouvelle fenêtre

 

Lauréate du prix Arconati-Cisconti

Céline Merlet a consacré ses recherches sur la « Modélisation moléculaire de l’adsorption des ions dans les carbones nanoporeux ». Ses travaux portent sur la modélisation des mécanismes de fonctionnement des supercondensateurs qui sont des systèmes de stockage d’énergie, complémentaires des batteries. La modélisation permet de comprendre les observations expérimentales, parfois surprenantes, et d’imaginer de nouveaux systèmes aux performances accrues.

La docteur avait déjà reçu le prix La Recherche en 2013 avec Mathieu Salanne et Benjamin Rotenberg.

Ecole doctorale de Chimie physique chimie analytiqueNouvelle fenêtre

Laboratoire Physicochimie des électrolytes et nanosystèmes interfaciaux (PHENIX - CNRS/UPMC/ESPCI ParisTech)Nouvelle fenêtre

Lauréat du prix Gandy

Guillaume Dezecache a porté ses travaux de thèse sur « Études sur la propagation émotionnelle chez l’humain : les cas de la peur et de la joie ».

Les psychologues de la foule du XIX et XXe siècle nous ont légué l’idée que les émotions sont si contagieuses qu’elles peuvent contaminer un ensemble très large d’individus. Cette thèse procède à un examen critique de la notion de contagion émotionnelle et de son rôle dans la structuration de comportements collectifs, en combinant travail expérimental et théorique.

Ecole doctorale Cerveau, cognition, comportement (UPMC/Paris-Descartes/ENS/EHESS)Nouvelle fenêtre

Institut d'études de la cognition (ENS)Nouvelle fenêtre

Lauréate du prix Louis Forest

Tessa Quax a consacré sa thèse aux  « Interactions virus-hôtes des archaées ». Les résultats présentés dans cette thèse décrivent un unique mécanisme de libération du virus. L’infection par un virus des archées aboutit à la formation sur la surface de la cellule hôte de grandes structures pyramidales. Ces structures pyramidales peuvent représenter un système universel de remodelage des membranes qui pourrait être exploité à des fins biotechnologiques.

Ecole doctorale complexité du vivantNouvelle fenêtre

Institut Pasteur Nouvelle fenêtre

Lauréat du prix Perrissin-Pirasset/Schneider

Lie Fu a effectué sa thèse sur les « Sous-structures de Hodge, anneaux de Chow et action de certains automorphismes ». La thèse est une exploration dans l’étude de la théorie de Hodge, la théorie d’intersection et la géométrie hyperkählérienne. Quelques nouvelles évidences pour plusieurs grandes conjectures, à savoir, la conjecture de Hodge généralisée, la conjecture de Bloch généralisée etc., sont fournies. Les résultats obtenus dans cette thèse stimuleront de nouvelles directions de recherches.

Ecole doctorale Sciences mathématiquesNouvelle fenêtre

Institut de mathématiques de JussieuNouvelle fenêtre

Lauréat du prix Thiessé de Rosemont/Demassieux

Charles Dapogny est récompensé pour sa thèse portant sur « Optimisation de formes, méthodes de lignes de niveaux sur maillages non structurés et évolution de maillages ».

L’objectif principal de ce travail était de concevoir et d’implémenter une méthode numérique permettant de traiter des problèmes d’optimisation de formes (en particulier de structures mécaniques telles que des pièces internes de voitures, d’avions, etc.), en deux, mais surtout trois dimensions d’espace ; ceci a appelé une réflexion sur plusieurs sujets connexes tels que l’optimisation de structures composites (i.e. formées de plusieurs matériaux aux propriétés différentes) ou la conception robuste de structures.

Ecole doctorale Sciences mathématiquesNouvelle fenêtre

Laboratoire Jacques-Louis LionsNouvelle fenêtre

 

Les prix de la Chancellerie sont décernés chaque année à des étudiants ayant soutenu une thèse au cours de l’année civile précédente dans une université d’Île-de-France ainsi que certains grands établissements parisiens.

 

Photo : les six docteurs primés en sciences © Claudine Prieur - IFD

 

 



17/12/14