Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Costas Kounas et Alexandre Tsybakov, lauréats du prix Gay-Lussac Humboldt 2013

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

DGRTT

Tél : 01 44 27 26 48

Costas Kounas et Alexandre Tsybakov, lauréats du prix Gay-Lussac Humboldt 2013

Costas Kounas, directeur de recherche au laboratoire de physique théorique ENS (ENS/CNRS/UPMC) et Alexandre Tsybakov, professeur à l’UPMC et directeur du laboratoire de statistiques du centre de recherches en économie et statistique (CREST) font partie des dix scientifiques en activité en France lauréats 2013 du prix Gay-Lussac Humboldt.

 

Costas Kounnas est directeur de recherche au laboratoire de physique théorique ENS (ENS/CNRS/UPMC) et enseignant en physique théorique. Sa candidature a été présentée par le professeur Stefan Bräse du Karlsruher Intitut für Technologie, Institut de chimie organique.

 

 

 

 

 

 

Alexandre Tsybakov est professeur à l’UPMC et directeur du laboratoire de statistiques du centre de recherches en économie et statistique (CREST-ENSAE). Il exerce également les fonctions de professeur à l’Ecole Polytechnique. Auteur de 3 livres et d'environ 150 articles de recherche dans le domaine de statistiques mathématiques,  ses principaux travaux sont consacrés aux problèmes d'estimation nonparamétrique, de la statistique en grande dimension, de l'apprentissage statistique et de la classification. Alexandre Tsybakov est titulaire de la médaille de l’Institute of Mathematical Statistics qu’il a obtenue en 2012.

 

 

Le Prix Gay-Lussac Humboldt, créé en 1981, est attribué par le ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur en association avec l’Académie des sciences-Institut de France,  d'une part à des scientifiques allemands choisis parmi les candidats présentés  par les universités ou les organismes, laboratoires et institutions de recherche français,  et d'autre part par la Fondation Alexander von Humboldt Nouvelle fenêtreà des scientifiques français. Grâce à la dotation de 60 000 euros accompagnant les pris, les bénéficiaires sont ainsi aidés pour réaliser des projets scientifiques franco-allemands et effectuer un séjour de recherche de six à douze mois en Allemagne, en une ou plusieurs fois, dans un ou plusieurs laboratoires.

 



13/02/14