Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Quatre anciens doctorants récompensés par la Chancellerie

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

DGRTT

Tél : 01 44 27 26 48

Quatre anciens doctorants récompensés par la Chancellerie

 

 

Quatre anciens doctorants de l’UPMC ont reçu des prix solennels de la Chancellerie des universités de Paris le 6 décembre. Chaque année, ces prix récompensent l’excellence de la valeur universitaire et scientifique d’une thèse soutenue au cours de l’année civile précédant l’année d’attribution.

 

 

 

 

Ancien doctorant du laboratoire Jacques-Louis Lions (UMR CNRS/UPMC), Pierre Gabriel a reçu le prix solennel « Thiessé de Rosemont / Demassieux » pour ses recherches sur les équations de transport-fragmentation et applications aux maladies à prions, thèse effectuée de 2008 à 2011 au sein du LJLL. Il est actuellement maître de conférences au sein de l’équipe « Analyse et équations aux dérivées partielles » à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines.

 

Antoine Diguet a reçu le prix Arconati-Visconti en Sciences pour sa thèse sur l’ « utilisation de tensioactifs photosensibles pour le photocontrôle de systèmes biomimétiques, macro- et microfluidiques », effectuée entre 2008 et 2011 au sein du groupe de Microfluidique, organisation chimique et nanotechnologies (UMR CNRS/ENS/UPMC). Il est aujourd’hui ingénieur R&D chez Saint Gobain Recherche.

 

Alexandre Denoyer a reçu le prix Louis Forest en Médecine pour sa thèse « Rôle des chimiokines CXCL12 et CXCL1 dans la physiopathologie du trabéculum et de la surface oculaire au cours du glaucome ». L’ancien doctorant a effectué sa thèse au sein de l’équipe « Rôle et modulation des chimiokines dans la physiopathologie du glaucome » à l’Institut de la vision (Inserm/UPMC/CNRS). Il est aujourd’hui ophtalmologiste et chercheur au centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts.

 

Bich-Tram Huynh a reçu le prix Suzy et Guy Halimi/Aguirre-Basualdo en médecine pour sa thèse « paludisme pendant la grossesse en Afrique subsaharienne : influence du calendrier d’administration du traitement préventif intermittent ». Inscrite à l’école doctorale Pierre Louis de Santé Publique : Epidémiologie et Sciences de l'Information Biomédicale (UPMC), l’ancienne doctorante a effectué sa thèse de 2008 à 2011 au sein de l’équipe populations : risques et interventions de l’unité de recherche « Mère et enfant face aux infections tropicales » (UMR 216). Elle est aujourd’hui post-doctorante dans l’unité de pharmaco-épidémiologie et maladies infectieuses à l’Institut Pasteur à Paris.

 



14/01/13