Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Kristell Le Dortz distinguée par le CNFG

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

DGRTT

Tél : 01 44 27 26 48

Kristell Le Dortz distinguée par le Comité national français de Géologie

L’iSTeP et l’Ecole doctorale "Géosciences et ressources naturelles" à l’honneur : Kristell Le Dortz, docteur de l'UPMC, lauréate du prix Ami Boué pour l’année 2011.

 

Le prix Ami Boué (prix de thèse du Comité national français de géologie - CNFG) vient d’être décerné à Kristell Le Dortz pour son travail intitulé «Cinématique de l’Iran central et oriental, morphotectonique et datations cosmogéniques et OSL».

Docteur de l’UPMC, Kristell Le Dortz a réalisé sa thèse au sein de l'ISTeP (Institut des sciences de la Terre de Paris) et de l’Ecole doctorale Géosciences et ressources naturelles (GRN). 

Son travail de tectonique active associant géomorphologie et datations lui a permis de caractériser l’activité de grands décrochements du plateau iranien. En combinant âges d’exposition par isotopes cosmogéniques de surfaces morphologiques décalées et âges d’enfouissement du matériel alluvial, elle a pu établir que les taux de déplacement récent de ces décrochements sont de l’ordre du millimètre par an. En comparant les âges d’exposition aux isotopes cosmogéniques de galets échantillonnés sur les surfaces de cônes alluviaux ou prélevés sous ces mêmes surfaces et en les combinant avec les âges d’enfouissement de lentilles sableuses déterminés par luminescence stimulé optiquement (OSL), elle a mis en évidence une pré-exposition aux rayons cosmiques significative et variable du matériel alluvial et proposé une méthode pour estimer un âge maximum de l’abandon de ces surfaces alluviales.

Le travail de Kristell Le Dortz démontre que ces grands décrochements, situés dans une région faiblement sismique, produisent néanmoins des tremblements de terre destructeurs de magnitudes proches de 7 avec des périodes de retour de plusieurs milliers d’années ; ces résultats ont des implications directes sur l’évaluation de l’aléa et la prise en compte du risque sismique de l'Iran.

 

Le prix Ami Boué 2011 récompense les travaux portant sur tous les domaines de la géologie de surface.

 

Le site de l'IstepNouvelle fenêtre,

le site de l'ED GRNNouvelle fenêtre,

Le site du CNFGNouvelle fenêtre.



02/12/11