Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Olivier Romain, récompensé pour l’« endoprothèse communicante »

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

DGRTT

Tél : 01 44 27 26 48

Olivier Romain, récompensé pour l’« endoprothèse communicante »

Olivier Romain

Olivier Romain fait partie des 171 lauréats 2009Nouvelle fenêtre, sur plus d'un millier de candidatures reçues, du concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes.

 

Enseignant-chercheur à Polytech'Paris-UPMCNouvelle fenêtre, Olivier Romain mène ses recherches au sein de l'équipe Système électronique (SYELNouvelle fenêtre) du département Système Embarqué sur PuceNouvelle fenêtre (System On Chip) du laboratoire LIP6Nouvelle fenêtre. Aujourd'hui récompensé dans la catégorie « En émergence » pour le domaine « Santé, Biotechnologies et Pharmacie », il a présenté lors du concours national le projet EndoCom : une endoprothèse communicante dédiée aux suivis post-opératoires des anévrismes de l’aorte abdominale (AAA). Ce projet est conjointement coordonné par l'équipe SYEL de l'UPMC et l'Institut de Cardiologie de la Pitié-Salpêtrière. Il implique également six autres laboratoires nationauxNouvelle fenêtre et l'entreprise France Télécom.

Une endoprothèse communicante

L'innovation de ce projet : la conception d'une endoprothèse intégrant un capteur de pression de type RFID, dédiée aux traitements des AAA et aux suivis post-opératoires des patients. Les consultations post-opératoires permettront ainsi de suivre l'évolution régulière de la pression dans le sac anévrismal exclu et constitueront une aide au diagnostic fiable et moins onéreuse que les consultations. En effet, un AAA représente une dilatation de l'aorte à la hauteur de l'abdomen dont la rupture entraîne, dans 80% des cas, le décès du patient. L'essor des procédures de chirurgie mini-invasives fait que le traitement des AAA par voie endovasculaire (mise en place d'un stent couvert) est aujourd'hui prédominant à plus de 65% mais à risques (40 à 50% des patients traités présente une repressurisation du sac entraînant une rupture secondaire). Le suivi post-opératoire devient alors crucial et nécessite actuellement de fréquents examens (CT scan et IRM).

Le concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes

Organisé par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la RechercheNouvelle fenêtre et l'OSEONouvelle fenêtre, ce concours national détecte et soutient les projets de création d’entreprises innovantes. Il récompense chaque année entre 150 et 200 lauréats, avec pour objectif de faire mûrir les projets des lauréats « En émergence » et d’apporter aux entreprises créées par les lauréats « Création-développement » un soutien financier significatif et reconnu comme premier financement d’amorçage en France.

 

En savoir plus :

- Consulter le site dédié au projet EndocomNouvelle fenêtre



16/07/09