Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Alain Maestrini reçoit le Prix Arago 2009

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

DGRTT

Tél : 01 44 27 26 48

Alain Maestrini reçoit le Prix Arago 2009

Créé en 1887, le Prix Arago est décerné tous les quatre ans par l’Académie des sciencesNouvelle fenêtre afin de récompenser des travaux liés au domaine de l’astronomie. Cette année, il est attribué à Alain Maestrini, maître de conférences à l’UPMC et enseignant chercheur au laboratoire d’étude du rayonnement et de la matière en astrophysique (LERMA) à l’Observatoire de ParisNouvelle fenêtre.

 

Alain Maestrini obtient en 1993 le diplôme d’ingénieur en télécommunications de l’ENSTNouvelle fenêtre de Bretagne avant d’effectuer une coopération scientifique de deux ans à l’Institut de RadioAstronomie Millimétrique (IRAMNouvelle fenêtre) à Grenade en Espagne. En 1995, il commence ses recherches sur la multiplication de fréquence aux longueurs d’onde millimétriques à l’Observatoire de Paris, en collaboration avec l’ENST de Bretagne, pour devenir docteur en électronique de l’Université de Bretagne Occidentale en 1999. Cette même année, il rejoint le Jet Propulsion Laboratory (JPLNouvelle fenêtre) en Californie pour étendre ses recherches au domaine du térahertz.

En 2002, il entre au LERMA et intégre en 2003 le laboratoire des instruments et systèmes d’Ile de France (LISIF, désormais L2E) à l’UPMC où il enseigne l’électronique et les micro-ondes. Les résultats qu’il obtient au Jet Propulsion Laboratory entre 1999 et 2002, suivis des résultats obtenus en France en collaboration avec JPL entre 2002 et 2004, permettent la réalisation de plusieurs éléments clés de l’instrument hétérodyne d’HerschelNouvelle fenêtre, le télescope spatial européen dédié à l’exploration de l’Univers dans l’infrarouge lointain.

En 2008, Alain Maestrini réintègre le LERMA où il poursuit ses travaux au plus haut niveau mondial sur la génération d’ondes cohérentes térahertz par multiplication de fréquence. Alain Maestrini travaille principalement en collaboration avec le laboratoire de photonique et de nanostructures (LPNNouvelle fenêtre), le Rutherford Appleton Laboratory et le Jet Propulsion Laboratory dont il est conseiller technique depuis 2002.

 

En savoir plus :

Consulter son site personnelNouvelle fenêtre