Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

4 prix pour les chercheurs de l'Institut de minéralogie et de physique des milieux condensés (UMR CNRS/UPMC/P7/IPGP)

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Egalement dans la rubrique

Contact

DGRTT

Tél : 01 44 27 26 48

4 prix pour les chercheurs de l'Institut de minéralogie et de physique des milieux condensés (UMR CNRS/UPMC/P7/IPGP)

Laurent Cormier, chargé de recherche au CNRS, a reçu en juillet 2007 le prix Vittorio Gottardi décerné par l’International Commission on Glass. Ce prix est attribué annuellement à un jeune chercheur auteur de résultats remarquables dans le domaine de la recherche verrière, au niveau fondamental ou appliqué. Attribué depuis 20 ans, c’est la troisième fois que ce prix revient à un chercheur français.

Coralie Weigel, doctorante, a reçu le Young Scientist Award du 21e Congrès International du Verre, qui s’est tenu à Strasbourg en juillet 2007. Ce prix est attribué à la meilleure communication présentée par des jeunes chercheurs dans le cadre de ce congrès triennal.

Deux chercheurs de l’IMPMC sont lauréats de la médaille de bronze du CNRS :
Yann le Godec, chargé de recherche au CNRS, au titre du département chimie. Son activité de recherche concerne l’utilisation des techniques de diffraction pour l’étude, in situ, de synthèses de matériaux sous haute pression et haute température (matériaux ultra-durs BN et Al-B-N, supraconducteurs BaVS3 et CaC6). Ses perspectives concernent la synthèse de nouveaux oxydes et sulfures de métaux de transition, et de nouveaux nanomatériaux unidimensionnels confinés (nanotubes de carbone remplis).

James Badro, chargé de recherche au CNRS, au titre du département MPPU (sciences de l’Univers). Son activité relève du champ de l’expérimentation en géophysique interne et plus spécifiquement du domaine des propriétés (physiques et chimiques) des minéraux dans des conditions extrêmes de température et de pression. Il s’agit, plus précisémment :

  • de l’adaptation des techniques de spectroscopie de rayons X, et leur application à l’étude des propriétés électroniques et élastiques des minéraux de la Terre profonde
  • de la mise en évidence de transitions électroniques dans les minéraux du manteau inférieur, ayant un effet thermochimique majeur
  • de la mesure des propriétés élastiques des matériaux du noyau terrestre, et son utilisation dans le but de proposer un modèle de composition du noyau.



04/07/08