Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

GIS ORACLE

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Terre vivante et environnement

  • 840 enseignants-chercheurs et chercheurs
  • 740 personnels d'appui à la recherche
  • 520 doctorants
  • 22 unités de recherche
  • 3 écoles doctorales

Contact

Coordination du pôle Terre vivante et environnement :


- Sébastien Duperron 
- Julien Gasparini
- Marie-Noëlle Houssais
- Chrystèle Sanloup

GIS ORACLE

GIS ORACLE

Le GIS ORACLE est un groupement d'intérêt scientifique crée pour travailler sur un Observatoire de Recherche en Environnement, les bassins versants des rivières du Grand Morin et du Petit Morin, et plus particulièrement pour développer des études sur les crues, les étiages, la qualité de l'eau et l'impact des activités humaines sur l'environnement.
 

La constitution d’un Observatoire de Recherche en Environnement (ORE) regroupant les bassins versants de l’Orgeval, du Grand Morin et du Petit Morin, bassins suivis hydrologiquement depuis de nombreuses années (depuis 1962 pour l’Orgeval), permet l’étude et la compréhension des déterminants du fonctionnement hydrologique des milieux ruraux anthropisés à dominante sédimentaire.

 

Le GIS ORACLE s’articule autour des trois axes suivants :

  • Observation et modélisation des processus de transferts d’eau et de polluants à différentes échelles ; Hiérarchisation des processus ;
  • Observation et modélisation des écoulements pour améliorer la prévision des risques ; Développement et validation de méthodes;
  • Stratégies de mesure et réflexion autour des modes de représentation des systèmes :Optimisation des méthodes d’acquisition de données ; Assimilation ; Echelle optimale de représentation ; Conceptualisation.

L’objectif de cet observatoire est de parvenir à l’identification des processus responsables des transferts de flux et de polluants aux différentes échelles, par la mise en place d’un dispositif pérenne d’observation des variables et paramètres en jeu, dans le but d’améliorer la qualité de l’eau et la prévision et la prévention des risques liés aux évènements hydrologiques extrêmes.

 

Dans cette optique, l’apparition de nouveaux modes d’acquisition des mesures (radars hydrologiques, satellites), permettra d’étudier l’apport de nouvelles données de nature spatialisée au sein de la modélisation.

Domaine géographique

Le site expérimental du GIS ORACLE est constitué des bassins versants du Grand et du Petit Morin. Ces deux bassins versants, d'une superficie totale de 1675 km2, sont représentatifs des grands ensembles sédimentaires à dominante rurale et fortement anthropisés du Bassin Parisien, sous climat océanique tempéré .

La disponibilité de longues chroniques hydrologiques et climatiques sur ce domaine géographique en fait un site d’exception et doit permettre une approche statistique des phénomènes et des évolutions du paysage, souvent difficile à obtenir. Actuellement, sur le bassin versant de l’Orgeval (affluent du Grand Morin, 104 km²), 47 années de chroniques de débit et 35 années de chroniques de qualité de l’eau sont disponibles, et de nombreuses campagnes de mesure ponctuelles ont été réalisées (état hydrique, biomasse, rugosité….).

Le dispositif expérimental de l’Orgeval suivi par le Cemagref permet d’ores et déjà d’accéder à différentes échelles de bassins versants emboîtés. Un réseau hydro‑météorologique suivi par la DIREN Île de France et Météo France sur l’ensemble des deux bassins versants du Grand et du Petit Morin vient compléter ce dispositif.

 

Consulter le site Internet de GIS ORACLENouvelle fenêtre



29/10/09