Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Biogéochimie et écologie des milieux continentaux (Bioemco) - UMR 7618

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Rechercher un laboratoire

  • Rechercher par :
  • Rechercher un laboratoire

Contact

Coordination du pôle Terre vivante et environnement :

- Laurence Eymard,

- Philippe Agard

Terre vivante et environnement

  • 840 enseignants-chercheurs et chercheurs
  • 740 personnels d'appui à la recherche
  • 520 doctorants
  • 22 unités de recherche
  • 3 écoles doctorales

Biogéochimie et écologie des milieux continentaux (Bioemco) - UMR 7618

Biogéochimie et écologie des milieux continentaux (Bioemco) - UMR 7618

Bioemco, unité pluridisciplinaire, ambitionne de développer l’analyse de la structure, du fonctionnement et de la dynamique des environnements et des écosystèmes continentaux, terrestres et aquatiques, en combinant des approches physiques, chimiques et écologiques. L’objectif général est de faire émerger une véritable éco-géochimie de l’environnement en considérant que la dynamique de l’énergie et de la matière dans les écosystèmes résulte d’interactions entre les composantes physiques et chimiques de l’environnement (hydrosphère, atmosphère, sol), la physiologie des organismes, la diversité et l’organisation des communautés vivantes.

Dans cette page

Activités de recherche

Afin de déboucher sur la construction d’une théorie du fonctionnement des écosystèmes continentaux, Bioemco privilégie l’étude de questions générales, à forte base conceptuelle, et s’appuie sur des écosystèmes modèles (grandes cultures, prairies, savanes, écosystèmes aquatiques). Elle combine l’observation à long terme, la modélisation et l’expérimentation et développe une expertise de haut niveau en chimie isotopique, chimie moléculaire et technologie des micro- et méso-cosmes. Elle participe à l’effort international d’amélioration de notre compréhension du fonctionnement des surfaces continentales et de mise au point de l’ingénierie écologique afin de mieux prévoir les effets des changements globaux, d’en atténuer les aspects négatifs et de proposer des méthodes alternatives de gestion et de réhabilitation des milieux.

 

Mots-clés

Afrique de l'ouest, agriculture durable, anthropisation, Asie du sud-est, biodiversité, biogéochimie isotopique, biosphère continentale, chimie de l'environnement, chimie moléculaire, développement durable, éco-géochimie de l'environnement, écologie, écologie fonctionnelle, écophysiologie, écosystème aquatique, écosystème terrestre, ecosystèmes, environnement, géochimie, géochimie environnementale, matières organiques des sols, microbiologie, microbiologie du sol, modélisation, modélisation mathématique et simulation, sciences de la nature, sciences du sol

Equipes et thématiques de recherche
  • L’équipe Biodiversité et fonctionnement des écosystèmes s’attache à étudier les interactions entre, d’une part, le maintien et l’évolution de la biodiversité, l’organisation des communautés et, d’autre part, le fonctionnement des écosystèmes.
  • L’équipe Biogéochimie isotopique des interactions biosphère-atmosphère étudie l’origine et l’histoire de l’eau (18O et 2H), la partition du flux net de CO2 en flux photosynthétique et flux respiratoire, et la spéciation des métaux dans les sols pollués (Cu, Zn, Pb, Cd).
  • L’équipe Chimie moléculaire des matières organiques complexes des milieux naturels étudie les macromolécules complexes dans les environnements naturels. Les principaux objectifs sont d’élucider l’origine de ces macromolécules, la nature de leurs précurseurs, le (ou les) mécanisme(s) impliqué(s) dans leur formation, leur devenir en conditions naturelles et leur rôle dans divers processus environnementaux.
  • L’équipe Matières organiques des sols : dynamique et fonctions a pour objectifs de mesurer les vitesses de renouvellement des matières organiques dans les sols et de les expliquer par différents processus de stabilisation des MOS (récalcitrance, protection physique et physico-chimique, contrôles microbiens). Elle s’attache également à améliorer les modèles de la dynamique des matières organiques des sols par une incorporation de la connaissance acquise sur ces processus, et à établir des relations entre nature, localisation, dynamique des MOS et leurs fonctions (stockage de C, rétention de pesticides, stabilisation de la structure des sols, érosion).
Projets en cours

Approche moléculaire des matières organiques
Processus de stabilisation des matières organiques
Interactions entre dynamique et fonctions des matières organiques
Mode de gestion des sols et stockage de C
Matière organique des sols et des eaux
Matière organique sédimentaire 
Lipides de microorganismes
Matière organique des roches anciennes et des météorites
Dynamique évolutive et biodiversité des réseaux d’interactions
Fonctionnement des écosystèmes et cycle des nutriments
Diversité des structures spatiales et fonctionnement des écosystèmes

Ecoles doctorales
  • ED 129,  Sciences de l'environnement d'Ile-de-France
  • ED 392, Diversité du vivant
Partenariats scientifiques
Locaux

IFR 101, CEREEP Foljuif

Nationaux

IFB, GIS "Climat, environnement, société", UEFE INRA Lusignan, Univ. Poitiers, ESIP Poitiers, UR Pessac INRA Versailles, UR Seqbio IRD Montpellier, EGC INRA Grignon, UR Systèmes IRD Bondy, LISAH INRA Montpellier, INRA Rennes, INH Angers, UMR Agronomie INAPG-INRA Grignon, UR Science du sol, INRA, Orléans, Centre de Bio-Archéologie et d’Ecologie (Montpellier), Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (Gif-sur Yvette), Laboratoire de RMN (ENSCP), Paléobotanique UPMC, Paleoenvironnement et paleobiosphère, Lyon, CEA Saclay, GDRI France - South Africa

Internationaux

Bioforsk Norvège, U. Tech de Munich, Allemagne, Univ Pensylvania, Livermore Lab (Berkeley USA), SCRI Ecosse, SCRI Dundee (GB), UR 176 IRD (Laos, Thaïlande, Afrique du Sud), Oceanography and Marine Sciences Texas A&M University (Galveston, USA), Station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon ART (Zurich, Suisse), CSIC Séville (Espagne), La Laguna University (Espagne), University of Florence (Italie), Munich Technical University (all.), Columbia University (USA), Crop Research Institute (GB), Plante Colorado State University – Pensylvania University (USA), Danish Institute of Agricultural Sciences Tjele (Danemark), Institute of Grassland Research (GB), The University of Western Australia Perth (Australie), Institut de Radiophysique Appliquée. Lausanne (Suisse), Arizona State University (USA), University of California, Santa Barbara (USA), CIRDES, Bobo-Dioulasso, Burkina Faso.

Principaux équipements

 - 

- 

Principales publications
  •  Alexis M. A., Rasse D. P., Rumpel C., Bardoux G., Péchot N., Schmalzer P., Drake Bert, Mariotti A., (2007) « Fire impact on C and N losses and charcoal production in a scrub oak ecosystem », Biogeochemistry, 82 201-216.
  • Bardy M., Bonhomme C., Fritsch E., Maquet J., Hajjar R., Allard T., Derenne S., Calas G., (2007) « Al speciation in tropical podzols of the upper Amazon Basin : A solid-state 27Al MAS and MQMAS NMR study », Geochimica et Cosmochimica Acta 71 3211-3222.
  • Barré P., Velde B., Abbadie L. 2007. Dynamic role of illite-like clay minerals in temperate soils : facts and hypotheses. Biogeochemistry, 82 : 77-88.
  • Cuntz M., Ogee J., Farquhar G.D., Peylin P. and Cernusak, L.A., (2007).- Modeling advection and diffusion of water isotopologues in leaves. Plant Cell and Environment, 30 (8), 892-909.
  • Fontaine S., Barot S., Barré P., N. Bdoui, B. Mary, Rumpel C., 2007 "Stability of organic carbon in deep soil layers controlled by fresh carbon supply", Nature 450 : 277-280.
  • Lerch T.Z., Dignac M. F., Barriuso E., Bardoux G., Mariotti A., (2007) Tracing 2,4-D metabolism in Cupriavidus necator JMP134 with 13C-labelling technique and fatty acid profiling, Journal of Microbiological Methods, 71 162-174.
  • Nguyen M.J., Raulin F., Coll P., Derenne S., Szopa C., Cernogora G. Israël G., Bernard J.M., (2007) « Carbon isotopic enrichment in Titan’s tholins ? Implications for Titan’s aerosols », Planetary and Space Science 55 2010-2014.
  • Ogée, J., Cuntz, M., Peylin P., and Bariac, T. (2007).- Non-steady-state, non-uniform transpiration rate effects on the progressive stable isotope enrichment of leaf water along monocot leaves. Plant, Cell and Environment, 30, 4 : 367-387.
  • Raynaud X, Leadley P. W., Jaillard B., (2008), "Plants may alter competition by modifying nutrient bioavailability in rhizosphere : a modeling approach", The American Naturalist, 171 : 44-58.
  • Rumpel C., Gonzalez-Perez J.A., Bardoux G., Largeau C., Gonzalez-Vila F.J., Valentin C., (2007) « Composition and reactivity of morphologically distinct charred materials left after slash-and-burn practices in agricultural tropical soils », Organic Geochemistry 38 911-920.

Pour voir toutes les publications http://hal-bioemco.ccsd.cnrs.fr/Nouvelle fenêtre

Coordonnées
Coordonnées
Directeur
ABBADIE Luc
01 44 32 37 00
luc.abbadie@upmc.fr
Adresse physique
Campus Jussieu, Tour 46/56, 2ème étage
4, place Jussieu
75252 Paris cedex 05

Courriel du laboratoire
paola.paradisi@ens.fr

Site web
http://www.biologie.ens.fr/bioemco/
Adresse postale
Bioemco, ENS, 46, rue d'Ulm 75230 Paris Cedex 05

Contact communication
ANDRÉ Isabelle
01 44 32 23 16
iandre@biologie.ens.fr
Contact administratif
PARADISI Paola
01 44 32 36 96
paola.paradisi@ens.fr


Effectifs
Enseignants-chercheurs :
15

Chercheurs :
11

Personnels d'appui à la recherche :
26

Post-doctorants :
7

Doctorants :
20

Surface :
Bioemco UPMC : 693 Bioemco ENS : 573 Bioemco ENSCP : 229 Bioemco Grignon : 1059



19/11/13