Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Des chercheurs de l’UPMC créent un produit commercialisé par Total

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Des chercheurs de l’UPMC créent un produit commercialisé par Total

L’Institut Parisien de Chimie Moléculaire (IPCM : UPMC/CNRS) est à l’origine du dépôt de 35 brevets en seulement 10 ans. L’un d’eux concerne la création d’un additif pour bitume, développé en partenariat avec Total dans le cadre d’une convention de recherche financée par la société pétrolière. Laurent Bouteiller, chercheur au sein de l’équipe Chimie des Polymères en partie à l’origine de cette découverte, revient sur cette collaboration.

En 2006, la société Total sollicite l’IPCM pour entamer des recherches sur un additif capable d’abaisser la température de mise en Âœuvre du bitume, notamment pour la construction de toitures. « Avec Benjamin Isare, à l’époque post-doctorant, nous avons obtenu les résultats attendus par Total au bout d’un an seulement » raconte le chercheur. Tous les trois mois, l’équipe de Chimie des Polymères fait un point d’avancement avec Total et en 2007, le brevet est déposé en copropriété. L’exploitation du produit débute dès 2014, sous le nom de ALTEK®ECO²B. « Notre additif permet de diminuer les consommations énergétiques liées à la pause de ce type de produit, et d’améliorer le confort de pose pour les équipes qui l’appliquent. » Une innovation spécialement élaborée pour remplacer les bitumes oxydés qui permet d’abaisser la température de pose à 160° au lieu de 230° habituels.

C'est la Satt Lutech, chargée de valoriser le portefeuille d'actifs de l'UPMC, qui s'est chargée des différents échanges liés à la copropriété. En 2016, le nombre total réel de dépôts pour le compte de l’UPMC a été de 94 dont 81 brevets et 13 logiciels. L'UPMC était maître d'oeuvre de 26 de ces brevets, qui ont été déposés par la Satt Lutech.

L’équipe Chimie des Polymères de l’Institut Parisien de Chimie Moléculaire travaille au quotidien avec de nombreux autres industriels tels que BASF, L’Oréal, Saint-Gobain… Elle continue aujourd’hui de collaborer avec Total dans l’optique d’améliorer les additifs des revêtements routiers.



17/10/17