Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Une bourse Synergy du Conseil européen de la recherche pour l'Institut de la Vision et l'Institut Langevin

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Une bourse Synergy du Conseil européen de la recherche pour l'Institut de la Vision et l'Institut Langevin

Le Conseil européen de la recherche (ERC) a révélé le 18 décembre 2013 le nom des treize projets sélectionnés parmi près de 450 candidats, qui ont reçu une subvention Synergy et se partageront un montant total de 150 millions d’euros. Chaque projet réunit deux à quatre chercheurs éminents couvrant plusieurs disciplines. Le projet HELMHOLTZ* est le seul projet récompensé porté par une équipe française.

 

Le projet HELMHOLTZ, coordonné par l’Institut de la Vision, fait partie des projets lauréats. Réunissant l’Institut de la Vision et l’Institut Langevin, il a pour but de développer des technologies d’imagerie ultrasonore et optique non-invasives et ultra-rapides pour étudier en temps réel la structure et la fonction des cellules de la rétine et de ses vaisseaux.

 

Les équipes du projet HELMHOLTZ se fondent sur les avancées récentes de l’imagerie (Tomographie par Cohérence Optique - OCT, optique adaptative, ultra-sonographie) pour concevoir un outil réunissant les possibilités offertes par plusieurs technologies de nouvelle génération développées par l’Institut Langevin : imagerie ultrasonore, ultrarapide, doppler ultrarapide, OCT ultrarapide, imagerie biphotonique in vivo, imagerie laser Doppler holographique, etc. L'Institut de la Vision apporte son expertise en biologie et en imagerie (biphotonique par exemple) et en caméras ultra-rapides et effectuera l'évaluation et la validation de ces approches en les appliquant à des problématiques translationnelles (pathologies vasculaires, vieillissement, affections génétiques) ainsi qu'à l'investigation in vivo de la physiologie de la rétine (photorécepteurs, vaisseaux).

Ces nouveaux outils, qui offriront une résolution d’image jamais obtenue à ce jour, permettront le diagnostic précoce des maladies de la vision et l’étude des mécanismes de leurs développements.  

 

L’Institut de la Vision et l’Institut Langevin espèrent que cette approche holistique ultra performante permettra de mieux comprendre le fonctionnement rétinien et la découverte de nouvelles stratégies thérapeutiques pour les maladies de la vision (dégénérescence maculaire liée à l’âge, rétinopathie diabétique, occlusions veineuses rétiniennes, glaucome, etc.), et qu’elle pourra ensuite être étendue à d’autres domaines des neurosciences.

 

* L’acronyme HELMHOLTZ signifie évaluation holistique des applications de la lumière et des ondes multiples à imagerie haute résolution dans la recherche translationnelle ophtalmique. Hermann von Helmholtz a développé l'ophtalmoscope en 1851 et a fait de nombreuses découvertes ophtalmiques et physiques. L'appareil continue aujourd'hui à être largement utilisé par les ophtalmologues pour examiner l'intérieur de l'oeil.

 

Le site de l'Institut de la VisionNouvelle fenêtre

Le site de l'Institut LangevinNouvelle fenêtre

 

En vidéo, José-Alain Sahel présente l'Institut de la Vision et ses plateformesNouvelle fenêtre

 

Photo : le simulateur de pathologie visuelle de l'Institut de la Vision © D.R UPMC

 

 



16/01/14