Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

LUTECH

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

La SATT LUTECH : premier bilan

LUTECH démarre son activité de commercialisation vers les entreprises des technologies issues de laboratoires de recherche en région Ile de France et Picardie.

LUTECH intervient sur le processus de maturation de ces technologies développées principalement, mais pas exclusivement, par ses actionnaires – UPMC, CNRS, UTC, Université Panthéon-Assas et l'INSEAD – et ses futurs actionnaires – Muséum national d’Histoire naturelle and ENSCI – acteurs majeurs de la recherche publique avec plus de 7500 chercheurs et autres personnels de recherche (soit un budget annuel de 750 millions d'euros). En finançant la maturation technico-économique des résultats de recherche, LUTECH vise un transfert plus rapide et plus efficace de technologies issues de la recherche publique. Le premier comité d’investissement qui s’est réuni le 29 mai 2012 marque le début des investissements.

 

Après avoir été retenue dans le cadre de l’appel à projets « Sociétés d’Accélération du Transfert de Technologies (SATT) » du programme « Investissements d’Avenir », LUTECH s’est vu allouer 20 millions d'euros pour financer les trois premières années de son activité de maturation sur un total prévu de 73 millions d'euros en dix ans. Ces fonds permettront à LUTECH d’atteindre des objectifs de développement ambitieux à savoir : détecter 200 technologies par an afin de générer 140 projets de maturation, réaliser 40 transferts de technologie chaque année, soit au travers de créations d’entreprises innovantes, soit par la concession d’accords de licence d’exploitation à des industriels (PME, grands groupes).

 

De l'invention à l'innovation

LUTECH propose à ses actionnaires une large gamme de services dont notamment la détection d’inventions dans les laboratoires et la gestion de portefeuilles de brevets. Elle conduit les opérations de maturation nécessaires à la commercialisation des technologies correspondantes : preuve de concept, prototypage, études de positionnement sur le marché, stratégie de propriété intellectuelle et autres mesures réglementaires…

 

Création de nouveaux partenariats et de synergies

LUTECH a déjà mis en place des partenariats inédits avec ses actionnaires, dont notamment l'INSEAD et l’Université Panthéon-Assas : ainsi, les projets en maturation bénéficieront d’équipes pluridisciplinaires associant scientifiques et élèves de ces filières « management/entrepreneuriat ». LUTECH offrira également aux doctorants de l’UPMC des missions à temps partiel dans le domaine du transfert de technologies.

 

L’innovation dans un programme de MBA à l’INSEAD

Sci-Tech Commercializer, un nouveau programme de MBA, a été développé chez l’INSEAD en partenariat avec LUTECH. Lancé en janvier dernier, il réunit des chercheurs et des étudiants en MBA sur un projet de transfert de technologie. Le programme de partenariat permet aux chercheurs de gagner en compréhension du monde des affaires et aux étudiants de participer à une opération concrète et réelle d’offre de technologies au monde industriel.

 

Le programme commence par un atelier où les chercheurs sont formés par des professeurs de l'INSEAD sur la façon de présenter leurs inventions, parfois très techniques et complexes, et cela d'une manière claire et convaincante. Les chercheurs présentent ensuite leurs projets à des étudiants du MBA afin de « recruter » les membres de l'équipe. Les équipes participent ensuite à une session de 48 heures intitulée « boot camp » au cours de laquelle elles construisent un premier business model fonctionnel, sachant que les projets les plus viables seront sélectionnés par un jury à la fin de cette session. Au cours des huit mois suivants, les projets sélectionnés, encadrés par des professionnels de l'INSEAD, précisent leur business model et suivent des cours sur les techniques de commercialisation en vue du futur transfert de la technologie soit par concession de licence à une entreprise existante, soit par création d'une start-up – sachant qu’en parallèle à ce process, LUTECH conduit les opérations de maturation technologique.

 

« La première année du programme s’est déjà avérée être un succès », indique Bill Magill, Director of Science Entrepreneurship à l'INSEAD. « Les chercheurs ont fait des présentations devant environ 80 étudiants, 9 projets ont participé au « boot camp », et au moins cinq d'entre eux devraient finir avec succès le cycle de maturation. »

 

Management Stratégique et Entrepreneuriat chez Panthéon-Assas

LUTECH est également un partenaire du master « Management Stratégique et Entrepreneuriat » de l'Université Panthéon-Assas. Lancé en 2009, ce master est conçu pour apporter les connaissances et les compétences nécessaires au développement de model économique innovants pour les jeunes entreprises, ainsi qu’à leur gestion stratégique. Les étudiants en apprentissage chez LUTECH acquièrent une expérience pratique du transfert de technologie à travers notamment la réalisation d’études de marché et de plan d’affaires.

 

Des missions doctorales à l'UPMC

LUTECH offre aux doctorants de l’UPMC des postes à temps partiel. Cette mission doctorale offre l’opportunité à ces jeunes chercheurs de mieux comprendre l'importance d’une gestion ad hoc des résultats de recherche en vue de pouvoir les transférer vers le marché.

 

Les partenariats avec les pôles de compétitivités

LUTECH va faire équipe avec les pôles de compétitivité et donner une priorité aux PME françaises génératrices d’emplois. Un premier accord a été passé avec Materalia, le pôle de compétitivité spécialisé dans les matériaux structurants et les procédés de mise en œuvre. Un atelier d'une journée aura lieu en septembre visant à renforcer les synergies entre LUTECH et les membres PME de Materalia. La capacité de LUTECH à offrir aux PME des technologies innovantes sous la forme de licence pourrait donner un avantage décisif aux PME françaises sur des marchés concurrentiels et internationaux.

 

Une équipe d'experts

Les actionnaires de LUTECH ont nommé Alain Tassy président de l'entreprise. Dans ce rôle, il supervisera tous les aspects de la planification stratégique et de structuration de l'entreprise. Alain Tassy est un cadre expérimenté dans le secteur high-tech, ayant eu des positions de direction au sein de plusieurs grands groupes télécoms, tels qu’Alcatel, Vodaphone, UUNET et MCI WorldCom. Il est aussi le fondateur et/ou le directeur d'un certain nombre de petites entreprises. LUTECH a constitué son équipe de direction : Chantal Vernis (dir. des opérations), Anna Kehres-Diaz (dir. business développement), Isabelle Coquilleau (dir. des programmes) et Xavier Martin (dir. administratif et financier). LUTECH étoffera son équipe pour arriver à environ 15 personnes d’ici la fin de l’année.

 

Une longue histoire de transfert de technologie

Les succès des actionnaires de LUTECH en terme de transfert de technologie parlent d’eux-mêmes : CARMAT, une société cotée en bourse qui a récemment levé 40 millions d'euros en capital investissement afin de développer et commercialiser un cœur artificiel ; FOVEA, une société pharmaceutique acquise par Sanofi pour 370 millions d'euros en 2009, SENSITIVE OBJECTS vendue à Tyco pour 44 millions d'euros… des modèles à dupliquer pour pérenniser LUTECH.

 

Le site LutechNouvelle fenêtre

 

Les actionnaires de SATT LUTECH S.A.S.

À propos du CNRS : www.cnrs.frNouvelle fenêtre

À propos de l’université Panthéon-Assas* : www.u-p2.frNouvelle fenêtre

À propos de l’INSEAD* : www.insead.eduNouvelle fenêtre

À propos de l’UTC* : www.utc.frNouvelle fenêtre

À propos de futurs actionnaires :

Le Muséum national d'Histoire naturelle* ainsi que l'ENSCI (Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle) sont en train de devenir actionnaires dans LUTECH. 

* Membres Sorbonne Université