Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Optique quantique électronique, canaux de bord, effet Hall quantique, EQuO, Gwendal Fève

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Egalement dans la rubrique

Optique quantique électronique, canaux de bord, effet Hall quantique, EQuO, Gwendal Fève

Projet « EQuO » : Optique quantique électronique dans les canaux de bord de l’effet Hall quantique

Le transport des électrons dans les nano-conducteurs à très basse température présente de nombreuses analogies avec le transport des photons dans le vide. Ces similarités permettent la manipulation d’états quantiques à un électron dans des expériences d’optique quantique électronique, qui, contrairement aux photons, s’enrichissent des effets d’interaction Coulombienne. L’objectif de ce projet est d’étudier l’émergence des effets d’interaction sur la propagation d’un unique électron qui conduisent à sa dissolution dans un bain d’excitations collectives. Cette étude permettra de visualiser et de comprendre le scénario de naissance, vie et mort d’un unique électron lors de sa propagation dans un conducteur. Le régime de fortes corrélations électroniques, pour lequel les excitations élémentaires du conducteur ne sont plus des électrons mais des quasi-particules portant une charge fractionnaire, sera aussi abordé. L’objectif sera alors d’utiliser les dispositifs de l’optique quantique électronique pour manipuler des quasi-particules élémentaires et sonder leur statistique fractionnaire.

 

Gwendal Fève étudie le transport électronique dans les nano-circuits à très basse température. Durant sa thèse (soutenue en 2006) dans le groupe de physique mésoscopique du laboratoire Pierre Aigrain, il a réalisé une source électronique, analogue des sources de photons uniques de l’optique, permettant de déclencher l’émission d’un unique électron dans un conducteur. Il a ensuite effectué un post-doctorat en 2007 au laboratoire de photonique et de nanostructures portant sur l’injection de paires de Cooper dans un gaz bidimensionnel d’électrons. Depuis 2008 au laboratoire Pierre Aigrain, il étudie l’optique quantique électronique portant sur les analogies et différences entre transport d’électrons et de photons. Depuis 2014, il est membre junior de l’institut universitaire de France.

 

Laboratoire Pierre Aigrain (LPA, CNR/SENS Paris/UPMC/Université Paris Diderot) Nouvelle fenêtre



19/03/15