Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Harry Sokol, lauréat d’une bourse ERC Starting Grant 2016, sur le microbiote intestinal

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Harry Sokol, lauréat d’une bourse ERC Starting Grant 2016, sur le microbiote intestinal

Spécialiste de l'étude des maladies inflammatoires de l'intestin, Harry Sokol a été sélectionné pour recevoir la bourse Starting Grant 2016 du Conseil européen de la recherche (ERC). D'un montant de 1,5 millions d'euros sur cinq ans, cette dotation va permettre au chercheur d'intensifier ses travaux sur les relations entre la composition du microbiote intestinal et l'apparition ou non de certaines maladies.

D. R.

 

Professeur à l'UPMC, Harry Sokol exerce au sein du service de Gastroentérologie et nutrition de l'hôpital Saint-Antoine (AP-HP). Il est également chercheur à l'Inra (unité mixte de recherche « Microbiologie de l'alimentation au service de la santé », Micalis) et à l'Inserm (U1157/UMR7203). Il est spécialiste du microbiote intestinal et de ses relations avec la santé humaine, et travaille notamment sur les maladies inflammatoires de l'intestin, telle que la maladie de Crohn. Il se voit aujourd'hui attribuer la bourse ERC Starting Grant 2016 pour ses travaux sur les liens entre microbiote intestinal et santé humaine menés avec l'AP-HP, l'Inra, l'Inserm et l'UPMC.

 

Plein phare sur le tryptophane

L'obtention de cette bourse va permettre à Harry Sokol de renforcer son équipe de recherche afin de mieux comprendre le rôle du microbiote intestinal chez l'Homme. Il suit notamment de près le rôle du tryptophane, acide aminé essentiel dont le métabolisme est contrôlé par le microbiote intestinal. Le tryptophane est notamment nécessaire à la synthèse des protéines par les cellules. Il est aussi un précurseur de la production, entre autres, de la sérotonine (neurotransmetteur du système nerveux) et de la mélatonine (hormone du sommeil) chez les mammifères.

 

L'équipe de recherche d'Harry Sokol a récemment observé qu'une altération du métabolisme du tryptophane par le microbiote intestinal est impliquée dans l'apparition des maladies inflammatoires de l'intestin. La bourse ERC starting grant 2016 devrait permettre au chercheur et à son équipe d'identifier les composants du microbiote intestinal impliqués dans la modulation du métabolisme du tryptophane, et d'évaluer leur potentiel thérapeutique. Au-delà de l'importance scientifique de ces travaux, les résultats attendus pourraient ouvrir de nouvelles voies thérapeutiques dans de nombreuses pathologies humaines inflammatoires, métaboliques et neuropsychiatriques.



19/09/16