Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Énergie noire, matière noire, astrophysique, Planck, DARK, Joseph Silk

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Egalement dans la rubrique

Énergie noire, matière noire, astrophysique, Planck, DARK, Joseph Silk

Dark Matters (DARK)

 

Le projet interdisciplinaire DARK s'étend de l’astrophysique théorique à la physique des particules en répondant au besoin de fournir une expertise astrophysique concernant l'astronomie des particules dans le domaine de la matière noire et de l’énergie noire. Un nouveau dialogue sera développé via des collaborations impliquant une expertise dans l'astronomie, dans les statistiques et la physique des particules qui se concentrent sur les aspects fondamentaux du contenu de l'univers.

 

Les prédictions théoriques sur la matière noire seront affinées à l'aide d’expériences innovantes conçues pour détecter les signes directs de la matière noire dans notre halo galactique par diffusion et indirectement via les annihilations en particules de haute énergie et en photons. Il est ensuite question d’étudier la matière noire et l'énergie noire par fluctuations de température à micro-ondes cosmiques de fond et les contraintes de formation des structures. L'ancienne sonde, contaminée par des avant-plans, sera examinée pour extraire des indices à la lumière de la nouvelle physique, très tôt dans l'Univers : une frontière qui recherche particulièrement, en temps opportun, des données prévues par le satellite Planck.

 

Cette dernière est rendue difficile par l'interface très complexe de la formation des étoiles et des galaxies. L'intérêt est porté sur le développement des prescriptions de rétroaction, un ingrédient qui joue un rôle central dans le paradigme actuel de la formation des galaxies et complète des recherches approfondies avec la nouvelle génération de télescopes. L'objectif global, via la théorie sur les efforts expérimentaux sans précédent, qui est de résoudre les problèmes du secteur dans le domaine émergent de l'astrophysique des particules, est réalisable à un coût relativement modeste. Le projet DARK est mené par Joseph Silk de l'Institut d'astrophysique de Paris, en partenariat avec l’Université de Durham (Grande-Bretagne).

 

Institut d'astrophysique de Paris (IAP, CNRS/UPMC) Nouvelle fenêtre



05/02/15