Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Un effet « gaz sous pression » de vésicules d’actine pour centrer le noyau de l’ovocyte

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Un effet « gaz sous pression » de vésicules d’actine pour centrer le noyau de l’ovocyte

Chez un très grand nombre d’espèces, les ovocytes présentent un énorme noyau positionné en périphérie de la cellule, mais, de manière étonnante, le noyau est situé au centre de gravité de la future cellule œuf chez les rongeurs et la souris en particulier. Une étude internationale et interdisciplinaire élucide le mécanisme tout à fait original de ce centrage, jamais étudié auparavant, en démontrant qu’il dépend d’un gradient de pression exercé par des vésicules recouvertes d’actine. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Cell Biology. Lire l’intégralité de l’article sur le site de l’INSB du CNRSNouvelle fenêtre.

 

À gauche : superposition des trajets des vésicules d’actine, suivi par vidéo-microscopie confocale in vivo, lors du recentrage du noyau après ré-introduction de la Formine 2 dans des ovocytes invalidés pour ce nucléateur d’actine. À droite : Image de microscopie confocale in vivo arrêtée sur l’organisation finale d’un ovocyte de souris avec son noyau central en prophase de première division de méiose. À droite, le réseau d’actine est en vert, la chromatine nucléaire est en magenta et la barre d’échelle mesure 10 micromètres. © Maria Almonacid et Marie-Hélène Verlhac

Pour en savoir plus :

Référence :

Active diffusion positions the nucleus in mouse oocytes. Almonacid M, Ahmed WW, Bussonnier M, Mailly P, Betz T, Voituriez R, Gov NS, Verlhac MH. Nat Cell Biol. 2015 Mar 16. doi: 10.1038/ncb3131.

 

Centre interdisciplinaire de recherche en biologie



15/04/15