Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

L’activité humaine pourrait provoquer un doublement de la fréquence des événements El Niño extrêmes

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

L’activité humaine pourrait provoquer un doublement de la fréquence des événements El Niño extrêmes

Une étude internationale, à laquelle ont participé des chercheurs du Laboratoire d’océanographie et du climat : expérimentations et approches numériques (IRD/CNRS/UPMC/MNHN), évalue pour la première fois l’impact des activités humaines sur l’occurrence des événements climatiques extrêmes dans l’océan Pacifique. Elle montre ainsi que l’un des effets du réchauffement global pourrait être un doublement de la fréquence des événements El Niño extrêmes au cours du XXIe siècle. Ces résultats sont publiés dans la revue Nature Climate Change le 19 janvier 2014.

 

Lire la suite du communiquéNouvelle fenêtre

 

Photo © IRD - L.Emperaire

 



21/01/14