Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Le réveil de Rosetta après 31 mois d'hibernation

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Le réveil de Rosetta après 31 mois d'hibernation

Rosetta, la sonde de l’agence spatiale européenne (ESA) qui poursuit la comète 67P/Churyumov–Gerasimenko, doit se réveiller lundi 20 janvier 2014 de sa longue hibernation dans l’espace lointain pour atteindre la destination vers laquelle elle voyage depuis une décennie. Grâce à son orbiteur et à son atterrisseur Philae, la mission devrait permettre d'en savoir plus sur la formation du système solaire, il y a 4,6 milliards d'années, et sur l'apparition de la vie sur Terre.

 

Deux des laboratoires de l'Institut Pierre-Simon-Laplace (IPSL) sont impliqués dans la mission Rosetta : principalement le laboratoire « Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales » (LATMOS, CNRS/UPMC/UVSQ), concerné par 5 instruments sur 11 sur l'orbiteur et par 3 instruments sur 9 sur l'atterrisseur Philae, et une participation du laboratoire interuniversitaire des systèmes atmosphériques (LISA, CNRS/UPEC/Université Paris-Diderot) à l'un des instruments de Philae. Lire l’intégralité de l’articleNouvelle fenêtre.

 

 

Vue d'artiste de l'orbiteur Rosetta, de l'atterrisseur Philae et de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Après une longue phase de cartographie par l'orbiteur en août-septembre 2014, un site d'atterrissage sera sélectionné et Philae sera posé sur la surface de la comète pour effectuer des mesures in situ en novembre 2014. L'image n'est pas à l'échelle, la sonde Rosetta mesure 32 m de diamètre, y compris les panneaux solaires, tandis que le noyau de la comète a un diamètre d’environ 4 km. © ESA–C. Carreau/ATG Medialab

  

Pour en savoir plus :

Le laboratoire « Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales » (LATMOS, CNRS/UPMC/UVSQ)Nouvelle fenêtre

 

Le laboratoire interuniversitaire des systèmes atmosphériques (LISA, CNRS/UPEC/Université Paris-Diderot)Nouvelle fenêtre

 

À lire sur le site de l’Agence spatiale européenne (ESA)Nouvelle fenêtre

 

Comment se déroulera la manoeuvre de réveil ?Nouvelle fenêtre



20/01/14