Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Équateur, séisme du 16 avril 2016 (Mw 7.8)

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Équateur, séisme du 16 avril 2016 (Mw 7.8)

Le séisme de magnitude 7.8 est survenu le 16 avril 2016 à 23h58 (UTC) en Équateur, à une profondeur située entre 15 et 30 km. Il s'agit d'un séisme de subduction lié à la convergence relative entre les plaques Pacifique (Nazca) et Sud-Amérique.

 

Le mécanisme au foyer, déterminé par plusieurs agences, indique bien un évènement compatible avec une rupture localisée sur l’interplaque de subduction. L’épicentre, proche de la côte pacifique, est localisé à quelques dizaines de kilomètres des localités de Muisne, Cojimies et Pedernales. Le séisme, à environ 170 km à l'Ouest-Nord-Ouest de la capitale Quito, s'est produit juste au Sud du promontoire d'Atacames, pointe de Galera, au Sud d'Esmeraldas.

 

Les équipes françaises* impliquées dans des projets scientifiques sur les tremblements de terre et leurs effets sur la zone où s'est produit le séisme du 16 avril 2016, et plus généralement sur l'Équateur sont en contact avec leurs collègues équatoriens de l’Instituto Geofisico de la Escuela Politecnica (Quito), sur place, pour évaluer la pertinence des actions à conduire. Une intervention sur le terrain est envisagée, avec le départ depuis la France de stations sismologiques mobiles et d’une équipe de spécialistes pour aider au déploiement de ces instruments en Équateur. Ces sismomètres supplémentaires permettront de densifier le réseau de mesure dans la région affectée, afin de mieux enregistrer les nombreuses répliques et les éventuels forts séismes qui se produiront dans la zone au cours des prochains mois.

 

Vignette : contexte géodynamique (Gutsher et al., 1999). Étoile rouge : épicentre du séisme de Mw 7.8 du 16 avril 2016.

Source : CNRS/INSU.

Pour en savoir plus :

* Les équipes françaises sont impliquées dans des projets scientifiques sur les tremblements de terre et leurs effets sur la zone où s'est produit le séisme du 16 avril 2016, et plus généralement sur l'Équateur, notamment au travers du laboratoire mixte international (LMI) « Séismes et Volcans dans les Andes du Nord » de l'IRD (France – Équateur) et l'ANR REMAKE « Risque sismique en Équateur : réduction, anticipation, connaissance des séismes ». Les chercheurs du LMI-SVAN et ANR-REMAKE travaillent en étroite collaboration avec leurs collègues de l'Instituto Geofisico de la Escuela Politecnica Nacional depuis une vingtaine d'années, et leur témoignent tout leur soutien en ces circonstances difficiles.

 

Géoazur, Sophia Antipolis (CNRS, UNS, OCA, IRD)

ISTerre, Institut des sciences de la Terre, Grenoble (CNRS, USMB, IRD, IFSTTAR, UGA)

IPGP, Insitut de physique du globe de Paris (CNRS, Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité)

Géosciences Rennes, (CNRS, Rennes 1)

ISTEP, Institut des sciences de la Terre de Paris (CNRS/UPMC)Nouvelle fenêtre

CEREMA, Centre d'étude et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement

IRSN, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire IFFSTAR, Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux



06/05/16