Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Pourquoi certains dômes de lave génèrent-ils des explosions superficielles latérales très dévastatrices ?

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Pourquoi certains dômes de lave génèrent-ils des explosions superficielles latérales très dévastatrices ?

Une étude menée sur plusieurs dômes de lave de par le monde a permis à des chercheurs de l’institut de physique du globe de Paris (CNRS, Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité), de l’institut des sciences de la Terre de Paris (iSTeP, CNRS/UPMC, Sorbonne Universités) et de l’Université de Leeds d’expliquer l’explosivité superficielle dévastatrice de certains dômes de lave. Cette étude est parue dans la revue Nature Scientific Reports.

 

Modèle d’évolution des dômes de lave explosifs ou « non explosifs ». A/ Lorsque le dôme de lave est de petite taille (<0,001 km3), il développe une carapace silicifiée, imperméable, par circulation de fluides enrichis en silice (cristobalite) dès le début de sa croissance. Une poche de magma vésiculé, moins dégazé, peut être isolée à l’intérieur du dôme de lave et être responsable d’une explosion superficielle. B/Lorsque le dôme est de grande taille, il est intégralement silicifié mais fracturé, ce qui le rend perméable et facilite le dégazage. Aucune surpression ne peut se développer à l’intérieur du dôme. Ce dernier ne présente aucune activité explosive et seuls des écroulements gravitaires de parties instables du dôme de lave se produisent. Boudon et al.

Pour en savoir plus :

Référence :

What factors control superficial lava dome explosivity? Georges Boudon, Hélène Balcone-Boissard, Benoît Villemant & Daniel J. Morgan. Scientific Reports, 5:14551 DOi:10.1038/srep14551Nouvelle fenêtre

 

Institut des sciences de la Terre de Paris (iSTeP, CNRS/UPMC, Sorbonne Universités)Nouvelle fenêtre



18/11/15