Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Oscillation des antineutrinos : un indice de violation de la symétrie matière-antimatière ?

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Oscillation des antineutrinos : un indice de violation de la symétrie matière-antimatière ?

La collaboration Tokai-to-Kamiokande (T2K), associant notamment le CNRS et le CEA, a annoncé lors de la conférence Neutrino 2016 ses tout derniers résultats sur les oscillations d’antineutrinos. En comparant les oscillations des antineutrinos et celles de neutrinos, elle a mis en évidence une différence qui pourrait être expliquée par la violation de la symétrie charge-parité. Si la signification statistique reste encore trop faible pour conclure, le résultat n’en reste pas moins très prometteur.

 

Laboratoires français impliqués dans l’expérience T2K :

  • Institut de physique nucléaire de Lyon (IPNL, CNRS/Université Claude Bernard)
  • Institut de recherche sur les lois fondamentales de l'univers (Irfu, CEA)
  • Laboratoire Leprince-Ringuet (LLR, CNRS/École Polytechnique)
  • Laboratoire de physique nucléaire et de hautes énergies (LPNHE, CNRS/Université Pierre et Marie Curie/Université Paris Diderot)

Source : IN2P3/CNRS



20/09/16