Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Mesurer des distances à l’intérieur des cellules !

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Mesurer des distances à l’intérieur des cellules !

La mesure précise de distances nanométriques au sein des macromolécules biologiques, comme les protéines ou les acides nucléiques, renseigne sur leur structure et leur dynamique. En particulier, accéder à de telles données permet aux scientifiques de pouvoir interroger l’association de deux protéines, d’étudier l’interaction entre différents objets biologiques au cours du temps ou encore de comprendre la structure des protéines membranaires.

 

L’équipe « Peptides, glycoconjugués et métaux en biologie » du Département de Chimie de l’ENS (LBM, ENS/CNRS/UPMC) a mis au point des systèmes modèles incorporant de nouveaux marqueurs à base de Manganèse II (MnII) dont l’étude a permis de mieux appréhender les paramètres importants pour le PELDOR MnII-MnII et démontre le potentiel de ces marqueurs de spin pour la mesure de distances nanométriques contraintes. Les résultats sont présentés dans un article paru récemment dans la revue ChemPhysChem.

 

Les études réalisées dans le cadre de ce projet constituent un premier pas vers le développement de mesures de distances nanométriques entre deux marqueurs de spin à MnII en milieu cellulaire.

Pour en savoir plus :

Laboratoire des biomolécules (LBM, ENS/CNRS/UPMC)Nouvelle fenêtre

 

Référence :

A Bis-Manganese(II)–DOTA Complex for Pulsed Dipolar Spectroscopy. Paul Demay-Drouhard, H. Y. Vincent Ching, Dmitry Akhmetzyanov, Régis Guillot, Leandro C. Tabares, Hélène C. Bertrand, and Clotilde Policar. ChemPhysChem 2016, 17, 2066 – 2078 doi: 10.1002/cphc.201600234.

 

Source : ENS/département de chimie.



17/11/16