Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Les astronomes témoins d’une étape critique de la formation des étoiles

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Les astronomes témoins d’une étape critique de la formation des étoiles

Une équipe de recherche franco-espagnole est parvenue à identifier des signes très sérieux de la présence d’un « premier cœur hydrostatique » dans une proto-étoile située dans le nuage moléculaire de Persée.

 

Le « premier cœur hydrostatique » est une étape critique dans l’évolution du nuage protostellaire qui le fait devenir étoile. C’est un moment de basculement de courte durée aux échelles de temps astronomiques et par conséquent très difficile à observer. L’étude a été menée par une chercheuse CNRS du Laboratoire d’étude du rayonnement et de la matière en astrophysique et atmosphères (LERMA, Observatoire de Paris/CNRS/UPMC/Université de Cergy Pontoise/ENS) et réalisée avec l’interféromètre NOEMA de l’Institut de radioastronomie millimétrique (IRAM). Elle est publiée dans la revue Astronomy and Astrophysics du 12 mai 2015. Lire l’intégralité de l’article sur le site de l’INSUNouvelle fenêtre.

 

Intensité de la raie du formaldéhyde et zooms sur les champs de vitesse autour de chaque source. Les contours violets indiquent l'intensité du continuum à la même fréquence. B1bN est située en haut de l'image, B1b-S en bas. On note la différence de taille et de vitesses entre ces 2 objets. D. R.

 

Images dans les 4 longueurs d’ondes des transitions du méthanol détectées. Les contours indiquent à chaque fois la raie 30-20. À Noter que l'émission est dominée par les flots moléculaires. D. R.

Pour en savoir plus :

Laboratoire d'étude du rayonnement et de la matière en astrophysique et atmosphères (LERMA, CNRS/Observatoire de Paris/Université de Cergy-Pontoise/UPMC/ENS Paris)Nouvelle fenêtre

 

Institut de radioastronomie millimétrique (IRAM)Nouvelle fenêtre

L'Institut de Radioastronomie Millimétrique (IRAM) a été fondé par le CNRS en France et la Max-Planck-Gesellschaft en Allemagne, rejoint par l'Instituto Geográfico Nacional en Espagne. Son siège social est à Grenoble. L'IRAM gère un radiotélescope de 30 m de diamètre au Pico Veleta en Espagne, et l'interferometre NOEMA de 7 antennes de 15 m de diamètre sur le Plateau de Bure dans les Hautes-Alpes françaises, dont l'extension à 10 antennes est en cours.

 

Observatorio Astronómico Nacional (OAN, IGN, Espagne)Nouvelle fenêtre

 

Instituto de Ciencia de Materiales de Madrid (ICMM-CSIC, Espagne)Nouvelle fenêtre

 

Centre de recherche astronomique de Lyon (CRAL)Nouvelle fenêtre

 

Istituto di Radioastronomia (INAF, Italie)Nouvelle fenêtre

 

Référence :

Nascent bipolar outflows associated with the first hydrostatic core candidates Barnard 1b-N and 1b-S. M. Gerin, J. Pety, A. Fuente, J. Cernicharo, B. Commerçon, and N. Marcelino, Astronomy and Astrophysics, 12 mai 2015.

 

La conservation du moment cinétique est un effet physique bien connu, qui traduit l'augmentation de la vitesse de rotation lors de la contraction de la matière, comme lorsqu'un patineur accélère une pirouette en repliant les bras. Cette augmentation de la vitesse de rotation freine l'effondrement. Il est donc essentiel pour permettre la formation d'une étoile de ralentir la rotation et donc d'évacuer le moment cinétique loin de l'objet central. C'est le rôle du jet et du flot moléculaire.



13/05/15