Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Internet : record mondial de haut-débit pour l’opérateur japonais KDDI grâce à la startup française CAILabs

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Internet : record mondial de haut-débit pour l’opérateur japonais KDDI grâce à la startup française CAILabs

114 fois plus puissante qu’une fibre actuelle. C’est le record mondial de débit que KDDI, opérateur japonais de télécommunications, a établi début mai 2015 grâce à la startup française CAILabs (co-créée par Nicolas Treps, professeur UPMC au laboratoire Kastler-Brossel), spécialiste de la manipulation des formes de la lumière. Les systèmes PROTEUS de CAILabs ont servi à mettre en forme la lumière au cœur de la fibre et en booster la capacité. Un grand pas dans le paysage du haut-débit, puisque la multiplicité des usages et des fonctionnalités de nos équipements digitaux appelle les opérateurs à augmenter continuellement la capacité des réseaux. Lire le communiqué de presseNouvelle fenêtre.

 

À voir la vidéo : CAILabs Spatial Multiplexer for ultra high capacity in fibersNouvelle fenêtre.

© CAILabs

Pour en savoir plus :

Nicolas Treps, professeur UPMC au laboratoire Kastler-Brossel (LKB, UPMC/ENS/Collège de France/CNRS), a participé à la création de CAILabs, une société spécialisée dans le traitement de la lumière pour des équipementiers en réseaux de télécommunications.

 

Laboratoire Kastler-Brossel (LKB, UPMC/Collège de France/CNRS)Nouvelle fenêtre

 

Le site de CAILabsNouvelle fenêtre.

 

À consulter : La lumière dans tous ses éclats à l’UPMCNouvelle fenêtre.

 

À lire : Sculpter la lumière pour transporter l’informationNouvelle fenêtre.



22/05/15