Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

L’imagerie par spectrométrie de masse haute résolution perce à jour la démarche artistique de Poussin

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

L’imagerie par spectrométrie de masse haute résolution perce à jour la démarche artistique de Poussin

Quelle était la démarche du peintre Nicolas Poussin lorsqu’il choisissait les pigments et les liants pour fabriquer ses couleurs ? Une nouvelle approche d’imagerie par ToF-SIMS la révèle. Cette technique image simultanément les composés chimiques organiques et inorganiques dans un prélèvement de peinture, avec une résolution spatiale d’environ un demi-micromètre. Elle est le fruit d’une collaboration entre les chercheurs du laboratoire d’archéologie moléculaire et structurale (UPMC/CNRS), de l’institut de chimie des substances naturelles (CNRS/Université Paris-Saclay) et de l’Hamilton Kerr Institute, le Centre de conservation du Fitzwilliam Museum à l’Université de Cambridge. Leurs résultats sont publiés dans la revue Journal of Mass Spectrometry.

 

© P. Walter

Pour en savoir plus :

Laboratoire d’archéologie moléculaire et structurale (LAMS, UPMC/CNRS) Nouvelle fenêtre

 

Référence :

Manale Noun, Elsa Van Elslande, David Touboul, Helen Glanville, Spike Bucklow, Philippe Walter & Alain Brunelle. Special feature: perspective High mass and spatial resolution mass spectrometry imaging of Nicolas Poussin painting cross section by cluster TOF-SIMS. Journal of Mass Spectrometry, Volume 51, Issue 12, December 2016, Pages 1196-1210 publié en ligne le 3 novembre 2016. DOI: 10.1002/jms.3885

 

Source : CNRS/INC.



09/12/16