Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Chiralité et luminescence font bon ménage

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Chiralité et luminescence font bon ménage

Des chercheurs de l’institut parisien de chimie moléculaire (IPCM, UPMC/CNRS) ont utilisé pour la première fois des ligands organométalliques chiraux comme entités structurantes pour contrôler l'assemblage de molécules luminescentes à base de platine. Ils ont montré que ces luminophores présentaient une forte luminescence due à l’arrangement chiral imposé par ces ligands. Ce travail est publié dans la revue Chemistry A European journal.

 

Un objet est appelé chiral s’il constitue l’image miroir d’un autre objet avec lequel il ne se confond pas. La chiralité est une propriété de la matière qui fascine depuis toujours les scientifiques. Par exemple dans l'odorat, l’éniantiomère (R)-limonène donne l'odeur de l'orange alors que l’énantiomère (S)-limonène celle du citron. Si en chimie organique ce concept est courant et les synthèses de mieux en mieux maîtrisées, il n’en va pas de même en chimie de coordination dans l'élaboration de matériaux luminescents. Les chercheurs de l’Institut parisien de chimie moléculaire ont donc voulu voir s’il était possible de contrôler la luminescence de complexes organométalliques en jouant sur leur chiralité.

 

Ces nouveaux systèmes ouvrent des perspectives dans le domaine de la photoluminescence, notamment pour élaborer des OLEDs aux propriétés de luminescence contrôlées. Des objets chiraux se présentent alors sous deux formes (énantiomères) qui sont l’image miroir l’une de l'autre. L’exemple le plus connu est la main, la droite étant l’image miroir de la gauche. © Chemistry A European Journal

Pour en savoir plus :

Institut parisien de chimie moléculaire (IPCM, UPMC/CNRS)Nouvelle fenêtre

 

Référence :

Hugo Sesolis, Julien Dubarle-Offner, Carmen K. M. Chan, Emmanuel Puig, Geoffrey Gontard, Pierre Winter, Andrew L. Cooksy, Vivian W. W. Yam & Hani Amouri. Highly phosphorescent crystals of square-planar platinum complexes with chiral organometallic linkers: homochiral versus heterochiral arrangements, induced circular dichroism, and TD-DFT calculations. Chemistry A European journal, 3 mai 2016. DOI: 10.1002/chem.201601161

 

Source : CNRS/INC.



20/10/16