Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Le groupe ENCELADE et les principaux résultats

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Le groupe ENCELADE et les principaux résultats

Initié en 2007 et composé essentiellement de chercheurs de l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE, Obs. de Paris/CNRS/UPMC/Université Lille 1), le groupe de travail ENCELADE avait pour principal objectif de quantifier la probable accélération orbitale du satellite de Saturne, Encelade, associée aux forts effets de marées levés par sa planète. Ce travail devait nous conduire sur une problématique bien plus générale et nécessitant une expertise scientifique allant de l'astrométrie à la physique des planètes gazeuses en passant par celle des satellites de glace. L’équipe s’est étendue rapidement à 14 chercheurs et 4 étudiants en thèse répartis sur huit laboratoires.

 

Vue d'artiste représentant la forte dissipation d'énergie à l'intérieur du coeur de Saturne induite par les marées levées par chaque satellite. © IMCCE-Observatoire de Paris/CNRS/Y. Gominet

 

En quelques années, nous avons ainsi initié une nouvelle vision de la formation et de l’évolution du système de Saturne, suggérée par la première détermination observationnelle de la dissipation d’énergie par effets de marées dans cette planète. En effet, en reprenant plus d’un siècle d’observations de position, dites « astrométriques », des huit principaux satellites, nous avons pu mettre en évidence une forte décélération orbitale pour quatre d’entre eux. Ces signatures dynamiques propres aux effets de marées se sont révélées être dix fois plus fortes qu’attendues, bouleversant ainsi le scénario d’évolution orbitale classique du système de Saturne élaboré dans les années soixante. La formation même de ce système est donc à repenser pour les années à venir.

 

Le groupe de travail ENCELADE (de gauche à droite : V. Lainey, J.-E. Arlot, S. Renner, M. El Moutamid, B. Noyelles, Ö. Karatekin, N. Rambaux, R. Vieira-Martins, F. Remus, C. Le Poncin-Lafitte, J. Frouard, R. Tajeddine). © IMCCE

 

Valéry Lainey est astronome adjoint à l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE, Obs. de Paris/CNRS/UPMC/Université Lille 1) et coordinateur du groupe de travail ENCELADE.

 

Pour en savoir plus :

Le groupe EnceladeNouvelle fenêtre

 

Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE, Obs. de Paris/CNRS/UPMC/Université Lille 1)Nouvelle fenêtre

 

Le programme Émergence-UPMCNouvelle fenêtre

Ce projet a été soutenu dans le cadre de la campagne 2009 du programme Émergence-UPMC. Ce programme, lancé dans le cadre de la politique incitative de l’UPMC, a permis de soutenir l’émergence de nouveaux axes de recherche encore inexplorés ou présentant un caractère particulièrement original. Il s’agit notamment de faire mûrir des projets pluridisciplinaires encore trop jeunes ou pas assez aboutis pour pouvoir être soutenus au niveau national ou européen. Le programme a permis de financer environ 100 projets sur une durée de trois ans en moyenne pour un montant total de près de 9,540 M€.

 

Le projet ENCELADE a ainsi pu bénéficier d’un soutien sur plusieurs années (dont le financement d’une thèse) qui a permis aux recherches de déboucher sur des résultats novateurs. Il a permis d’obtenir par la suite un financement de la région Île-de-France (DIM-ACAV) pour l’achat d’un équipement scientifique de très haute précision, ainsi qu’un financement bilatéral Royal Society/CNRS. Une demande ERC portant sur les thématiques abordées par le projet ENCELADE est actuellement en cours de création.



16/01/14