Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Une sphère dans l’air

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

Contact

Direction de la communication

 

Marie Pinhas-Diena, responsable de la communication scientifique l T. 01 44 27 22 89 l M. marie.pinhas@upmc.fr

Une sphère dans l’air

Un ballon au fond des filets, un gardien de but médusé et resté immobile sur sa ligne, des défenseurs surpris de n’avoir servi à rien malgré le mur qu’ils avaient savamment constitué. Des coups-francs de Michel Platini à ceux de Roberto Carlos, ces épisodes sont aussi anciens que ne l’est le football. Mais pourquoi ces coups-francs brossés décrivent-ils cette trajectoire courbée ? Pourquoi ce ballon, que l’on croyait voir finir sa course dans les tribunes, infléchit subitement sa trajectoire pour venir se loger dans la lucarne ? La vitesse, le frottement de l’air, les propriétés de la surface du ballon, bref la physique l’explique très bien. Tout comme elle explique pourquoi un dégagement du gardien, n’atteint jamais le but adverse, directement, sans avoir rebondi au moins une fois ou pourquoi un ballon peut voler pendant quelques secondes à 120 voire 130 km/h alors que le pied qui venait de le frapper n’avait atteint qu’une vitesse de 60 km/h au moment de l’impact.

 

Jean-Michel Courty et Édouard Kierlik, professeurs UPMC et tous les deux physiciens, respectivement au laboratoire Kastler Brossel (LKB, CNRS/ENS Paris/UPMC/Collège de France) et au laboratoire de physique théorique de la matière condensée (LPTMC, CNRS/UPMC), ont étudié ces questions et nous livre dans le magazine Pour la Science les raisons rationnelles de ces trajectoires flottantes et de ses tirs surpuissants qui seront scrutés, pendant ce mois de Coupe du Monde au Brésil, par des milliards de téléspectateurs.

Pour en savoir plus :

Laboratoire Kastler Brossel (LKB, CNRS/ENS Paris/UPMC/Collège de France)Nouvelle fenêtre

 

Laboratoire de physique théorique de la matière condensée (LPTMC, CNRS/UPMC)Nouvelle fenêtre

 

À lire dans le magazine Pour la ScienceNouvelle fenêtre :

L'art du ballon bien brosséNouvelle fenêtre

 

Le trébuchet du footballeurNouvelle fenêtre

 

Les dégagements du ballon rondNouvelle fenêtre



13/06/14