Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

De bâbord à tribord, une équipe de l’UPMC participe à la campagne BICOSE

accès rapides, services personnalisés

Rechercher

Recherche détaillée

De bâbord à tribord, une équipe de l’UPMC participe à la campagne BICOSE

Ils s’appellent Magali, Juliette, Bruce, Nelly et Kamil et sont en plein préparatifs pour embarquer à bord du navire océanographique de l’Ifremer, le « Pourquoi pas ? ». Pendant un mois, du 10 janvier au 11 février 2014, ils vont participer à la campagne BICOSE le long de la dorsale médio-Atlantique. Leur travail ne s’effectuera pas qu’en mer. De retour sur la terre ferme de Jussieu, ils se partageront entre activité de recherche et charge d’enseignement à l’UPMC. Portraits.

 

Ils vont embarquer

à bord du "Pourquoi pas?"

 

Magali Zbiden. D. R.

 

Magali Zbinden est maître de conférences à l'UPMC, dans l'équipe « Adaptations aux milieux extrêmes ».

 

Son travail de recherche consiste à étudier les animaux des sources hydrothermales profondes. Dans ces milieux (généralement au-delà de 1.000 mètres de profondeur), la lumière ne pénètre pas et la photosynthèse ne peut se faire. Elle est remplacée par la chimiosynthèse, réalisée par des bactéries, à partir du CO2 dissous dans l'eau et des composés réduits présents dans les fluides. Premier maillon du réseau trophique, ces bactéries chimiautotrophes vivent souvent en association symbiotique avec les animaux. Elle s’intéresse à ces interactions entre les animaux et ces bactéries, et plus particulièrement sur une espèce de crevette, Rimicaris exoculata.

 

Côté enseignement, Magali Zbinden enseigne la biologie animale, particulièrement en L2 (LV201, « Organisation fonctionnelle des animaux ») et en Master (« Écophysiologie/Écotoxicologie »).

 

Juliette Ravaux. D. R.

 

Juliette Ravaux est maître de conférences à l'UPMC, dans l'équipe « Adaptations aux milieux extrêmes ».

 

Son travail de recherche consiste à étudier les adaptations des animaux de l'océan profond à la température et à la pression. Elle travaille plus particulièrement sur les espèces qui colonisent les sources hydrothermales profondes le long des dorsales océaniques. Ces animaux se trouvent en général au-delà de 1.000 mètres de profondeur, et vivent donc à des pressions élevées (plus de 100 fois la pression atmosphérique). Ils sont également exposés à des températures élevées qui peuvent parfois atteindre les limites supportables par les animaux. Afin de comprendre les mécanismes qui permettent à ces animaux de vivre dans ces conditions de pression et de température, elle étudie quelques espèces modèles comme la crevette Rimicaris exoculata.

 

Juliette Ravaux enseigne la biologie animale en Licence (2e et 3e année), ainsi qu'en Master pour la Biologie en milieux extrêmes.

 

Bruce Shillito. D. R.

 

Bruce Shillito est maître de conférences à l'UPMC, dans l'équipe « Adaptations aux milieux extrêmes ».

 

Son travail de recherche consiste à étudier les animaux des sources hydrothermales profondes. Ces sources se trouvent en général au-delà de 1.000 mètres de profondeur, les animaux y vivent donc à des pressions élevées (plus de 100 fois la pression atmosphérique), et ils supportent mal d'être remontés en surface et soumis à la pression atmosphérique. Pour pouvoir les étudier et les conserver vivants, il faut donc disposer de cellules de récolte sous pression, ainsi que d'aquariums pressurisés à bord des navires scientifiques. Il s'investit dans la conception de tels engins, afin de permettre à ses collègues biologistes d'étudier ces organismes dans le meilleur état physiologique possible, lors d'expériences in vivo effectuées à bord du navire laboratoire.

 

Côté enseignement, Bruce Shillito enseigne les mathématiques et la programmation informatique, particulièrement en Licence 1ère et 2e année.

 

Nelly Léger. D. R.

 

Nelly Léger est technicienne de recherche en biologie moléculaire à l'UPMC, dans l'équipe « Adaptations aux milieux extrêmes ».

 

Son travail consiste à assister les enseignants chercheurs de l’équipe en effectuant principalement des expériences de biologie moléculaire sur les organismes récoltés sur les sources hydrothermales mais aussi sur des animaux côtiers comme des crevettes. Elle gère également les besoins de l’équipe au niveau du matériel et des consommables du laboratoire et veille en tant que déléguée hygiène et sécurité de l’équipe à ce que chacun travaille dans de bonnes conditions de sécurité au niveau technique.

 

Nelly Léger forme des étudiants en M1 ou M2 aux techniques de biologie moléculaire.

 

Kamil Szafranski. D. R.

 

Kamil Szafranski est doctorant en 3e année à l'UPMC. Il prépare sa thèse sous la direction de Sébastien Duperron au sein de l'équipe « Adaptations aux milieux extrêmes ».

 

Son sujet de thèse concerne la symbiose entre les bactéries chimiosynthétiques et les bivalves de l'océan profond, au niveau des sources hydrothermales et des suintements froids. Malgré leur profondeur importante (dépassant 700 mètres), la pression très élevée (plus de 70 bars) et l'absence de lumière, ces écosystèmes sont considérés comme des oasis de la vie sur le fond de l'océan. Les fluides émis par les fumeurs noirs sont riches en soufre et/ou méthane et, comme les sources d'eau dans les oasis du désert, ils maintiennent la vie autour.

 

Kamil Szafranski est particulièrement intéressé par les interactions des bactéries qui sont capables de métaboliser les composants de soufre et le méthane en produisant l'énergie, avec les bivalves qui à leur tour cultivent ces bactéries dans leurs branchies. Les bivalves profitent de l'énergie produite par les bactéries, en leur assurant la protection. Il essaie de caractériser les bactéries présentes autour des sources hydrothermales et des suintements froids, et regarder plus en détail comment elles sont transmises d'une génération de moules à l'autre.

Pour en savoir plus :

Laboratoire « Biologie des ORganismes et Ecosystèmes Aquatiques » (MNHN/CNRS/UPMC/IRD)Nouvelle fenêtre, équipe « Adaptations aux milieux extrêmes »

 

La campagne BICOSE (Biodiversité, Interactions, Connectivité et Symbioses en Milieux Extrêmes) à suivre en temps réel :

Le blog de la campagne BICOSENouvelle fenêtre

 

La page Facebook de la campagne BICOSENouvelle fenêtre

 

Contacts :

Magali Zbinden l magali.zbinden@snv.jussieu.fr

Juliette Ravaux l jravaux@snv.jussieu.fr

Bruce Shillito l Bruce.Shillito@snv.jussieu.fr

Nelly Léger l Nelly.Leger@snv.jussieu.fr

Kamil Szafranski l km.szafranski@gmail.com



05/03/14